Partager

Après avoir quitté le MPR qui l’a fait élire conseiller municipal, puis 2ème adjoint au maire de la commune IV du District de Bamako, Lancine Bérété démissionna du parti du Tigre débout pour aller se présenter en tant que candidat indépendant parrainé par le Mouvement Citoyen à la députation dans la circonscription électorale de Kangaba.

Quelques mois plus tard, il fut élu député avec brio. Un an après, voilà que le député a unilatéralement décidé de virer dans l’ADEMA au grand dam de ses électeurs las des promesses sans lendemain des partis politiques. A la veille du 4ème congrès ordinaire du parti de l’abeille solitaire, tenu le week end dernier, le député Lancine s’est porté candidat au poste de secrétaire général de l’ADEMA dans le cercle de Kangaba.

Il avait comme concurrent l’ancien député Yacouba Magassouba, un certain Ousmane connu sous le nom de “Ben”, cadre de l’OHVN et M. Camara de la commune rurale de Fou qui fut finalement élu secrétaire général de la section ADEMA de Kangaba. Le député Lancine Bérété vient ainsi d’essuyer son 1er revers politiquement parlant. Pourquoi cet échec de Lancine un an seulement après son élection en tant que député de la localité?


Lansine a-t-il tenu ses promesses?

En politique, tous les moyens sont bons pour gagner, dit-on. Partant de cela, certains responsables politiques volent, font le bourrage des urnes ou s’essayent à la corruption. Par cupidité, sans se soucier du respect de l’électorat, certains prennent des promesses qu’ils ne peuvent pas honorer. Une fois les élections terminées, ces catégories de politiciens ne retournent plus à la base et coupent tout pont avec leurs électeurs.

Selon les témoignages que nous avons recueillis sur place dans la zone le samedi 25 octobre 2008, il semble que le député Lancine fait partie de la race d’hommes politiques qui ne tiennent pas leurs promesses. En tout cas c’est ce qui nous a été dit à Naréna où le député aurait promis une ambulance aux populations pour le transport de leurs malades vers les centres de santé en milieu urbain. La population attend toujours son ambulance.

“J’ai adhéré à l’ADEMA pour pouvoir entretenir mon électorat”

Dans le soucis d’équilibrer notre information, nous avons joint par téléphone le député Lancine Bérété qui nous dit ceci: “En politique, c’est l’entretien de l’électorat qui est difficile. Vous savez, ce qu’on nous donne à l’Assemblée est dérisoire pour le faire. Si tu veux faire carrière dans la politique, il faut que tu t’adosses à un grand parti comme l’ADEMA par exemple, c’est pourquoi j’ai décidé de rallier le parti de l’abeille”.

Cette position du député prise unilatéralement va à l’encontre de ses propres propos dans une interview qu’il nous a accordée en fin août 2007.


Le député pris dans son propre jeu

Dans l’interview en question voici ce que le député nous a déclaré: “Si je n’avais pas démissionné du MPR, je n’allais pas être élu député à Kangaba. Le jour où je déciderais d’adhérer à un parti politique, je consulterais ma base d’abord, moi seul, je ne suis rien. Donc seul, je ne peux rien faire. Ce sont des gens qui m’ont élu comme député à l’Assemblée Nationale, si je devais prendre la décision de militer dans un parti politique, c’est avec mes électeurs à la base que nous allons le faire”.

Pour le poste de secrétaire général de l’ADEMA à Kangaba quatre candidatures ont été enregistrées. Celle de l’ancien député Yacouba Magassouba, celle d’un certain Ousmane connu sous le nom de “Ben”, cadre de l’OHVN, celle de Lancine Bérété et celle de M. Camara de la commune rurale de Fou qui fut finalement élu secrétaire général de la section ADEMA de Kangaba.

Le député Lancine Bérété vient ainsi d’essuyer son 1er revers politiquement parlant. Contacté par nos soins, le député de Kangaba nous a affirmé qu’il n’était pas candidat au poste de secrétaire général. Nous prenons acte de ses propos. Tout de même, il est membre du bureau de la section et occupe le poste de secrétaire au développement qu’il nous a révélé d’ailleurs.

16 candidats pour le fauteuil de député a kangaba

Pour les élections législatives de juillet 2007 dans la circonscription électorale de Kangaba, 16 listes ont pris le départ. Parmi celles-ci, il y avait 9 partis politiques et 7 listes de candidatures indépendantes. Il faut rappeler qu’un siège était à pourvoir.

Après le 1er tour du scrutin joué le 1er juillet 2007, la liste indépendante Jama Jigi de Lansine Bérété est arrivée en deuxième position en obtenant 17,16% des suffrages exprimés, tandis que le candidat du PDR s’est classé premier avec 17,20% des voix.

Au deuxième tour du scrutin tenu le 22 juillet 2007, l’indépendant Jama Jigi surclasse le candidat du PDR. Les résultats des urnes ont donné 8.296 voix, soit 56,85% des suffrages obtenus par Lansine Bérété contre 6.752 voix, soit 43,15% pour la liste du PDR.

Les résultats définitifs proclamés par la Cour Constitutionnelle ont confirmé la victoire sans bavure de l’indépendant Jama Jigi 56,41% contre 43,59% pour le PDR.

Il faut souligner que cette victoire de Lansine Bérété au second tour a été rendue possible grâce au soutien massif de ses amis et parents dispersés entre les partis politiques implantés dans le Mandé. C’est tous ceux-ci qui ont rallié à sa cause.


L’électorat de kangaba

La circonscription électorale de Kangaba est composée de huit communes rurales et une commune urbaine qui est Kangaba, chef-lieu de la commune de Minidjan. Selon le maire Mahamoud Keïta, au recensement administratif à caractère électoral de 2001, la commune de Minidjan comptait 15.082 âmes. La municipalité est tenue par le RPM, les indépendants, l’URD et l’ADEMA. Le conseil communal est de 17 personnes.

Au 1er tour du scrutin législatif, sur les 44.447 électeurs inscrits, seuls 16 367 ont accompli leur droit et devoir civique, ce qui a donné un taux de participation de 36,82%. Au second tour, 16. 556 électeurs ont voté, soit un taux de particpation de 37,25% pour élire un seul député.

Après le MPR, l’Indépendant Faso Jigi, sous le parrainage du Mouvement Citoyen, voilà que le député de Kangaba est militant et responsable de l’ADEMA-PASJ. Si le parti de l’Abeille le lâchait un jour, va-t-il retourner encore au MPR qu’il accuse de vouloir le trahir? En effet, l’élu de Kangaba nous a révélé qu’il a été trahi par le MPR lors des élections communales de Mai 2004.

C’est d’abord le MPR qui m’a courtisé, ils m’ont demandé de venir prendre la tête de la liste, mais quand je suis arrivé, ils m’ont mis en 3ème position. Donc ce sont eux qui m’ont trahi d’abord”, a-t-il conclu.

Daba Balla KEITA

31 OCTOBRE 2008