Partager

Des ressortissants guinéens et des Maliens ont bien accepté de se prononcer sur le décès survenu le lundi 22 décembre 2008 du président Lansana Conté. Si d’aucuns sont franchement désolés et présentent leurs condoléances, d’autres en revanche pensent que cette disparition peut ouvrir la voie du bien-être au peuple guinéen. Réactions.


Malick Berthé(directeur adjoint agence entreprises de la BNDA)

« J’ai été attristé par la mort de Lansana Conté. Je souhaite que les Guinéens se ressaisissent car l’après-Conté est difficile à gérer. J’ai à la fois le cœur en deuil et je suis inquiet pour l’avenir de ce pays. Je suis déçu par la réaction des militaires. C’est lâche. Si jamais les rumeurs se confirment, ce serait désolant pour ce pays frère. Je lance un appel à la communauté internationale pour rétablir la démocratie en Guinée ».

N’Daye Kamissoko(chauffeur entre le Mali et la Guinée)

« Quand je quittais la Guinée hier, la mort de Lansana n’était pas encore annoncée officiellement. Mais tout le monde disait déjà qu’il était mort depuis longtemps. On ne peut pas se réjouir de la mort de quelqu’un mais je pense que la mort de Lansana fera une ouverture à la Guinée. On prie Dieu pour que l’après-Conté puisse permettre à la Guinée de retrouver la voie du développement ».


Mamadou Doumbia (fils d’un ex-ministre de Conté)

« Je suis Guinéen. Mon père a été plusieurs fois ministre dans des gouvernements de Lansana. Bien que la mort de Lansana était prévisible, elle va être difficile pour la Guinée. Je voudrais que les Guinéens se donnent la main et serrent les rangs pour que la démocratie soit instaurée ».


Alpha Sano(chauffeur guinéen)

« On ne dit pas qu’on est content de la mort de quelqu’un sinon la mort de Lansana permettra à la Guinée de changer. Lansana avait mis la Guinée en retard. On ne veut plus le pouvoir des militaires ».

Abdoulaye Kéita(3e adjoint au maire de la Commune IV)

« Je crains des problèmes politiques dans ce pays. Pour votre information, je suis citoyen d’honneur de la Commune de Matam à Conakry. Cette Commune est jumelée à la Commune IV. En tant que politicien et citoyen d’honneur d’une des communes de la Guinée, je souhaite que Lansana soit remplacé par quelqu’un qui puisse assurer l’avenir de la Guinée. Surtout pas les militaires ».


Mahamadou Doumbia(métrologue guinéen)

« Je suis né et j’ai grandi en Guinée. J’ai exercé la profession de météorologue dans un projet en Guinée pendant 4 ans. Et, je chôme depuis 1990. Je suis obligé d’exercer des petits métiers pour gagner mon pain. En Guinée maintenant, il y a plus de 10 promotions qui chôment. Lansana a ancré la Guinée dans l’extrême pauvreté. Je présente tout d’abord mes condoléances à ses parents. Mais, je dirais que sa mort permettra à la Guinée d’évoluer. Je soutiens le nouveau gouvernement. Je veux qu’un militaire honnête vienne d’abord au pouvoir pour mettre les choses au point ».


Mariam Sissoko(commerçante entre le Mali et la Guinée) :

« Si la Guinée se développe, cela va dans l’intérêt de nous les commerçants et de tous les Maliens. La mort de Lansana est un nouveau souffle pour la Guinée pour qui connaît ce pays ».

Propos recueillis par

Sidiki Doumbia

24 Décembre 2008