Partager

Né en 1928, Amadou Seydou Traoré dit Amadou Djikoroni nous a quittés le week end dernier discrètement. Tous ceux qui l’ont connu ou approché saluent en lui un homme de convictions, fidèle parmi les fidèles du Président Modibo Kéita et grand promoteur de la lecture, à travers ses activités d’éditeur.

Appréciant plus que tout les débats politiques et intellectuels, Amadou Djikoroni Traoré ne refusait jamais les invitations aux conférences et autres sessions d’échanges. Cet homme s’était en effet investi d’une mission des plus importantes à ses yeux, entretenir, pour ne pas dire être, la mémoire de la 1ère République et de ses ambitions, en même temps que le porte-parole des acteurs de l’Indépendance de notre pays.

Amadou Djikoroni, en bon démocrate, permettra à beaucoup de s’exprimer par écrit, étant lui-même un gros producteur de contributions aux journaux de son pays et d’ailleurs. Cette tolérance, il l’a prouvée à maintes reprises, notamment en donnant la parole à certains des tortionnaires des membres de l’US-RDA après le coup d’Etat de 1968, ainsi que par son refus des violences gérontocrates, se voyant plus comme un transmetteur de l’histoire, un passeur d’idées.

Engagé il a vécu, engagé il est décédé. A cette personne admirable et d’un commerce toujours agréable, à cet érudit, à ce professeur d’histoire contemporaine du Mali, nous ne pouvons que souhaiter que la terre soit légère. Que son âme repose en paix et que son exemple soit suivi par des héritiers aussi honnêtes et consciencieux que lui.

Ramata Diaouré

Du 19 Septembre 2016