Partager

Modeste, humble, accueillant et très sociable, mais également un grand musulman. Sont entre autres qualificatifs que les operateurs économiques, amis, parents et proches collaborateurs retiennent du grand homme d’affaires Amadou Djigué. Le président directeur général de la Société Djigué-SA a tiré sa révérence dans la nuit de lundi à mardi vers 1h du matin à l’âge de 72 ans.

Premier président du Conseil malien des chargeurs, celui que certains magazines économiques citaient parmi les 25 personnes les plus riches du Mali était membre de plusieurs organisations socioprofessionnelles du secteur privé malien. L’opérateur économique évoluait dans divers domaines d’activités dont l’agro-alimentaire, les assurances, les transports, les banques, et était actionnaire dans plusieurs sociétés.

Soya Golfa est l’oncle de l’illustre disparu. Selon le président du Regroupement des commerçants du Mali, Amadou Djigué est un opérateur économique dans l’âme.

«Il a commencé ses activités à Bamako, avant de s’envoler pour Abidjan et revenir à Mopti. Les affaires lui réussissaient depuis sa jeunesse et il est ouvert à tout le monde. C’est un bon musulman. Sauf empêchement, il a toujours prié à la mosquée. Il a préparé sa rencontre avec le Seigneur», a-t-il attesté.

Moussa Yara est l’ami d’enfance et proche collaborateur de feu Amadou Djigué. Celui qui l’appelait affectueusement Amadou «Kombosè» témoigne, le cœur meurtri : «Nous avons grandi ensemble à Nioro du Sahel. Je retiens surtout son côté religieux». Pour le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali, c’est un baobab qui est tombé pour qui connaît Amadou Djigué. «C’est un homme d’affaires de référence.

J’ai fait sa connaissance depuis une trentaine d’années. Il fait partie de ceux qui ont fait la promotion du secteur privé malien. Pas plus tard que la semaine dernière, il parlait des projets d’investissements pour développer les industries afin de créer des emplois pour réduire le chômage», certifiera Youssouf Bathily.

À son passage au Conseil malien des chargeurs, Amadou Djigué a rehaussé l’image des chargeurs. Humainement, en termes de business, Amadou Djigué est une référence pour le secteur privé malien, retient le patron de la CCIM.


Babba B. COULIBALY

Source: L’Essor