Partager

Le prix Sakharov 2008 pour la liberté de pensée a été décerné au dissident chinois Hu Jia, en dépit des pressions exercées par Pékin sur les eurodéputés, jeudi 23 octobre. Ce prix, décerné par le Parlement européen, récompense depuis vingt ans des personnalités ayant marqué de leur empreinte le combat en faveur des droits humains. « Accorder le Sakharov à Hu Jia reflète l’esprit même de ce prix, qui soutient la liberté de pensée et honore les défenseurs des droits de l’homme qui luttent contre la répression », ont estimé Daniel Cohn-Bendit et Monica Frassoni, les deux co-présidents du groupe Verts. Outre Hu Jia, l’opposant biélorusse Alexandre Kozouline et l’abbé congolais Abbot Apollinaire Malu Malu étaient également en lice pour le prix Sakharov de cette année. La récompense sera solennellement remise à Strasbourg le 17 décembre lors de la session du Parlement qui sera également l’occasion de célébrer les 20 ans de ce prix, en présence des lauréats précédents, parmi lesquels on compte Nelson Mandela, la militante birmane Aung San Suu Kyi et l’ex-secrétaire général de l’ONU Kofi Annan. Le Monde