Partager

Le conférencier a exprimé son point de vue sur la décentralisation dans notre pays. En effet, c’est suite à un referandum organisé que la décentralisation a été instaurée. Le point de vue n’a pas été partagé par toute l’assistance; ainsi, selon M. Ibrahima Diakité, président du Front National, candidat aux élections présidentielles de 2002: “La décentralisation est une politique étrangère qui nous a été imposée par la France. Comment tout un Etat n’a pas pu lutter contre certains fléaux et assurer son développement? Ce n’est quand même pas une petite fraction de communauté qui relevera ce défi, en sachant que les revenus d’un endroit décentralisé se limitent aux les taxes (taxes fiscales et parafiscales) sur les autres, les véhicules, les marchandises entre autres, les dotations de l’Etat. Pour moi, la décentralisation ne rime pas du tout avec le développement, c’est deux domaines qui ne se rencontrent jamais.

Ainsi, selon M. Maurice Addeba Poeuf, conférencier:”On ne parle de développement que lorsque les actions entreprises permettent d’assurer la croissance économique d’un pays. La croissance se caractérise de deux manières. La production et la création de plus de richesses par rapport à la croissance de la population. Aussi, il faut que les richesses crées tombent dans les caisses de l’Etat et non dans les poches de certaines personnes minoritaires. Il s’agit de faire profiter le plus grand nombre de la population.”

La décentralisation qui est considérée comme un des aspects de la démocratie au Mali, exige des élus locaux d’assumer leur part de responsabilité. Les collectivités doivent lutter pour faire avancer les choses. Les préfets et les élus locaux doivent travailler ensemble car, même s’ils sont les chefs des préfectures, qu’ils sachent que les élus sont les représentants de la majorité. Ils doivent ensemble initier des projets de développement pour faire avancer les choses.

La décentralisation veut avant tout le partage du pouvoir entre l’Etat, les communes, les privés et si tous assurent leur part de responsabilité le développement sera assuré.

Moussa KONDO (Stagiaire)

07 novembre 2006.