Partager

Le président tchadien a participé mercredi à un rassemblement de milliers de Tchadiens à N’Djamena « contre l’agression soudanaise« , en référence à l’attaque la semaine dernière de rebelles venus du Soudan. Il a fait, à pied, les quelques centaines de mètres séparant le palais présidentiel de la Place de l’indépendance (centre-ville) où avaient convergé environ 10.000 personnes, selon des estimations de la police et de journalistes. « Le 4 mai dernier, les colonnes de mercenaires à la solde du régime de Khartoum, à bord de plus de 800 véhicules lourdement armés, ont franchi la frontière pour attaquer les positions de l’armée tchadienne. (…) Les aventuriers ont une fois de plus mordu la poussière », a-t-il déclaré après un bain de foule. « Je voudrais rassurer le peuple tchadien que nos forces de défense et de sécurité ont le contrôle et la maîtrise totale de la situation. (…) Je ne permettrai jamais aux aventuriers de tous bords de venir troubler la quiétude du peuple tchadien », a-t-il affirmé. Auparavant, dans une « motion » lue en sa présence, plusieurs partis politiques, avaient demandé au gouvernement de « rompre les relations diplomatiques avec le Soudan et d’en tirer toutes les conséquences ». (Afp)