Partager

Selon nos sources, plusieurs jeunes du Mouvement Citoyen ont viré de bord pour adhérer au tout nouveau parti crée par le jeune député élu à Sikasso, Housseyni Guindo dit “Poulo”. C’est dire qu’à peine née, la CODEM tient à renforcer ses assises, sinon prendre les devants, en s’illustrant déjà par le débauchage politique, à l’instar de ses aînés, l’ADEMA et l’URD. Mais pourquoi ce revirement inattendu de jeunes du Mouvement Citoyen? Ont-ils été déçus par la politique actuelle de leur… association?…

En tout cas, selon ses initiateurs, la Convergence pour le Développement du Mali (CODEM), avec quatre députés au sein du bureau mis en place cette semaine, ambitionne de compter parmi les premières forces politiques du pays et donner à la politique tout son sens.

C’est également l’appel du Secrétaire Général et du 5e vice-président du parti qui informaient la Presse ce 26 Mai 2008.

Nous soutenons les actions du Président de la République, et nous allons travailler davantage pour la consolidation des acquis, tout en comptant sur notre propre force”, lançait le Secrétaire Général du parti qui vient d’être rejoint par plusieurs jeunes venant du Mouvement Citoyen.

Si malgré toute sa jeunesse, le parti pouvait se tirer d’affaire, bon nombre de Maliens s’étonnent, par ailleurs, du comportement de certains de ses adhérents, surtout ceux qui ont quitté le Mouvement Citoyen.

Les responsables du M.C. sont d’ailleurs les plus étonnés, car ils ne comprennent pas les motivations de leurs désormais anciens compagnons qui, jusqu’à présent, n’ont fourni aucune justification sur leur comportement.


Aussi se pose-t-on la question :
le député Guindo a-t-il lui-même pris contact avec ces jeunes adhérents, ou c’est plutôt eux qui l’ont démarché pour lui expliquer leur choix?

Guindo étant jusqu’à présent considéré comme un novice politique, parviendra-t-il à canaliser ces jeunes qui ont décidé de le rejoindre? A-t-il seulement les moyens de le faire?

Le bureau du Mouvement Citoyen -avec, à sa tête, le ministre Séméga- lui pardonnera-t-il ce coup ? Le président du M.C. ne tenteta-t-il pas, à son tour, de prendre sa revanche sur le nouveau parti ? Seul l’avenir édifiera les Maliens sur ces interrogations.

Laya DIARRA

30 Mai 2008