Partager

Le PARENA a invité le RPM à un débat contradictoire, et une proposition a été faite dans ce sens à l’ORTM, indique un communiqué du parti en date du 22 avril. Mais jusque là, tout porte à croire que le RPM n’est pas enclin à un tel débat. L’invitation du Parena peine à trouver un répondant favorable, car le débatteur, côté RPM se fait désirer. Sauf changement de dernière heure, le Parena risque de se retrouver seul sur le plateau, faute de débatteur, aussi bien à l’ORTM qu’à la Radio Klédu. L’invitation du Parena risque de donner lieu à un rendez-vous manqué.

A la suite de la publication, le 17 avril, du Mémorandum du PARENA, intitulé « IBK, sept mois après : le Mali dans l’impasse », le Bureau politique du RPM a répondu par une déclaration dont le titre est : « le Mali n’est pas dans l’impasse, c’est Tiébilé Dramé qui est aux abois ».

Pour ne pas s’installer dans une polémique stérile, le PARENA a proposé à l’ORTM, « pour une saine information des Maliennes et des Maliens, d’organiser un débat contradictoire PARENA/RPM sur les questions de bonne gouvernance et de gestion de la crise du Nord de septembre 2013 à nos jours ». Selon le parti du bélier blanc, son document est une « contribution d’un parti politique d’opposition soucieux du redressement et du relèvement du pays ».

Le RPM entend-il de cette oreille ? Selon nos informations, au RPM, les cadres comme Bocar Tréta ou le ministre Abdrahmane Sylla, seraient sans ambages, ils n’iraient pas se prêter à un tel débat. Ni à l’ORTM, ni à la Radio Clédu. Le débatteur du RPM pourrait venir de la grande famille élargie de la majorité présidentielle, semble-t-il.

A noter que le Premier ministre Moussa Mara rencontre ce matin, les ministres de la majorité présidentielle, dans un hôtel sur la route de Koulikoro. Qui peut parier que les questions soulevées par le Parena n’y seront pas abordées ?

24 Avril 2014