Partager

Fort du succès remporté auprès des grands Tour-Opérators, l’Omatho, sous la houlette du Département de l’Artisanat et du Tourisme, a décidé d’aménager cette année un stand pour rendre plus visible la destination touristique malienne.

Un stand de 50 m2 aux couleurs du Mali a été aménagé par l’association Couleur d’Afrique Noire Francophone. Le coût de cet aménagement est estimé à 32 000 euros.

A cette 28è édition du TOP RESA, 16 Agences de Voyages du Mali se sont inscrites cette année contrairement à l’année dernière où elles étaient moins nombreuses (10 seulement).

La nouvelle Compagnie aérienne du Mali (CAM) était aussi présente à ce salon. Selon le responsable du stand Malien au TOP RESA, l’objectif est de mieux présenter le Mali, d’intéresser les touristes aux destinations Mali.

A travers les dépliants et des projections de film, ajouta-t-il, l’Omatho tente de séduire les Tour-Opérators et les médias occidentaux spécialisés dans le domaine touristique qui souhaitent faire des reportages sur le Mali.

Un exposant qui est à sa troisième édition dira : « nous vendons le Mali, on a des programmes. Nous sommes là pour prendre contact avec les agences de Tourisme ou les individuels. L’objectif recherché c’est de faire partir tous ces gens-là au Mali« .

Quant au Représentant de TAM qui est un habitué du TOP RESA, les contacts se concrétisent avec la clientèle française. « Si nous sommes présents à ce grand salon professionnel de la France, révéla-t-il, c’est pour que la destination du Mali soit mentionnée en bonne place dans la prochaine sortie des brochures pour l’hiver« .

Pour le Ministre de l’Artisanat et du Tourisme, N’Diaye Bah, TOP RESA est le plus grand super marché du Tourisme. Selon lui, il est important que le Mali soit présent à cette rencontre avec les grands professionnels, les Agences de Tourisme qui nouent des contacts avec des Tour-Opérators, des journaux spécialisés qui font des articles sur la destination Mali.

N’Diaye Bah fera en outre savoir que TOP RESA est la crème mondiale du Tourisme et qu’il est important que le Mali aujourd’hui considéré comme une destination touristique soit présent.

Parlant de l’activité touristique au Mali, N’Diaye Bah dira que ce sont les nationaux qui investissent dans le Tourisme. Aujourd’hui, révéla le Ministre, le tourisme est en train de se développer. Selon lui, toutes les régions du Mali sont devenues des destinations touristiques. Notre pays n’est plus confiné au triangle classique : Djenné, Mopti, Pays Dogon.

Le Mali draine aujourd’hui 300 000 touristes alors qu’en 2002 on était seulement à 37 000 touristes. Cette envolée du secteur touristique malien s’explique d’abord par la stabilité politique du pays depuis 1992 et ensuite par la volonté politique affichée et affirmée du Président de la République.

De 2002 à aujourd’hui, les chiffres sont éloquents : 252 Hôtels, 5271 chambres, le double en lit ; 14 000 emplois directs. Du 1er janvier au 31 juin, 2 milliards 300 millions d’investissement dans le secteur. Le Budget du Département a été multiplié par huit.

Que d’efforts accomplis donc. Le Département de l’Artisanat et du Tourisme ne compte pas pourtant s’arrêter en si bon chemin. D’autres innovations sont en route : ce tourisme de loisirs sera très prochainement développé dans la zone de Selingué où 500 ha seront spécialement aménagés par le Département.

Le Tourisme écologique verra aussi le jour avec l’aménagement d’un lac de 40 000 ha qui va jusqu’en Guinée. Pour maintenir ce cap, le Mali vient aussi de signer la charte du tourisme.

Avec la semaine de l’artisanat du Mali, les produits artisanaux maliens sont de plus en plus connus. Les artisans maliens vendent directement par internet. Conséquence : l’artisanat Malien est le plus vendu de la sous-région. Ce sont ces résultats élogieux qui ont été exposés à Deauville.

Le TOP RESA 2006 est considéré comme un salon de lieu d’échanges et de travail incontournable pour les professionnels du Tourisme et des Voyages. C’est ce qui explique d’ailleurs la présence de tous les continents.

En effet, lors de cette 28è Edition du TOP RESA qui s’est tenue à Deauville, il y avait 400 exposants composés de Tour-opérateurs, transporteurs, loueurs de véhicules, hôteliers, croisiéristes, offices et comités du Tourisme, services ; 1350 marques présentées, dont 33 % sont françaises et 67 % en provenance de pays étrangers ; 22 700 m2 brut d’exposition ; 24 000 professionnels, visiteurs et exposants pendant 3 jours ; 5700 visiteurs agences de Voyages ; 1500 chargés de Voyages et responsables d’entreprises ; 80 nouveaux exposants et 400 journalistes accrédités.

Birama Fall

13 octobre 2006.