Partager

Le président Muhammadu Buhari s’est affirmé lundi « très heureux » d’être de retour au Nigeria, après trois mois d’absence pour des « congés médicaux », insistant sur le rétablissement de la sécurité dans le pays, dans sa tradition d’ancien chef militaire. Bien droit dans son siège présidentiel, le chef de l’Etat de 74 ans a montré lundi qu’il reprenait les rêne, faisant taire les critiques, de plus en plus audibles ces dernières semaines qui demandaient sa démission.( …) « Je reste résolument déterminé à assurer que mes objectifs soient maintenus et résolus », a-t-il conclu. Pour Amaka Anku, analyste nigériane pour Eurasia Group, le « retour de Buhari n’aura un grand impact sur l’agenda politique du gouvernement, laissant les affaires courantes à son vice-président, qui l’a remplacé pendant ses absences répétées au cours de l’année.” « Son retour va améliorer la crise politique et sécuritaire, et si cela est résolu, les investisseurs pourront commencer à revenir », note Bismarck Rewane, pour Financial Derivatives Company. M. Buhari,connu pour ses réponses fortes et son manque d’écoute pour résoudre les conflits, ne semble pas avoir flanché sur cette stratégie. « Il n’y aucun doute sur le fait que la situation sécuritaire s’est détériorée ces derniers mois mais aujourd’hui, le Nigeria a besoin de diplomatie », nuance Don Okereke, consultant en sécurité basé à Lagos.AFP.