Partager

Les noms passe-partout comme Claude qui peut être homme ou femme ou Thiam qui peut être noble ou griot ça sert, croyez moi. Surtout en ces temps où tout monde tire la langue. Vous ne pouvez même pas imaginer jusqu’où la vie est devenue dure. Si ça continue comme ça, il n’est même pas exclu de voir Mossadek Bally planter des pancartes le long des hôtels de sa chaîne avec cette mention restrictive « seuls les employés d’Azalai peuvent faire la manche sur cette allée ». Même nous qui n’arrivons plus à avoir de pub donc de commission payée par la maison, nos poubelles sont envahies par les gosses du quartier. J’ai entendu un de ceux-ci dire l’autre jour que « même les boîtes de sardine que tonton jetait avant sont raclées au millimètre près ».

Ce n’est pas ma faute, cher fiston. Mais au 22 mars puisque l’homme au bâton qui est supposé être désactivé par l’accord Cedeao ne veut plus être nommé. Et aux bailleurs qui continuent de serrer le cordon de la bourse jusqu’à la dé-sanogoïsation totale de notre pays, de nos rues et de nos circuits de décision. Mais voilà, la vie ou la mort, j’ai choisi la vie. Noble ou griot, j’ai choisi le second, le secteur maraboutique étant engorgé avec les Thiam. Mais pas n’importe quel griot. Celui du navigateur interplanétaire devenu navigateur inter-garnison dans le but de réarmer au figuré notre armée désarmée au propre.

Diarra briseur de grands os, Diarra suceur de moelle de rebelles, arrière petit fils de Dah Monzon qui prenait l’hydromel dans l’outre faite avec la peau de ses ennemis, Diarra, Diarra! Je suis avec toi pour réécrire une nouvelle page de notre histoire, sans replis tactiques, sans Mujao, sans Aqmi, sans Ansardine et sans Mnla. Rien que le Mali. Prends-moi avec toi, l’invulnérable descendant des fiers guerriers. Prends une colonne composée seulement de Diarra et fais dire aux Traoré que c’est pour aller récolter le haricot à Tinza et qu’il ne faut pas qu’ils s’en mêlent. Ils t’y précéderont, tu verras. Oui Cheik Nasa, souffre que je sois ton griot si tu vas à Tombouctou, Gao et Kidal. Je passerai le mot à Aliou Sam et on t’accompagnera. Zouska la moort.

Adam Thiam

05 Juin 2012