Partager

Général Sanogo ?

– Hélas oui. Mais je donnerai tant pour redevenir le capitaine Haya.

– Pourquoi ? Vous avez aujourd’hui la chance d’être l’un des plus gradés de l’armée nationale

– Une chance qui me vaut cette poisse ? Je sais maintenant que j’ai été piégé.

– Mais vous avez été bombardé général comme dit l’autre !

– Bombardé tout court.

– C’est-à-dire ?

– Il ne me reste que mon bâton. Et il paraît que le Malinké prépare un décret pour me le retirer, ça aussi.

– Même le bâton? Mais il se disait pourtant que le Malinké et toi vous étiez de grands potes…

– C’est ce que je pensais aussi. Mais à voir comment j’ai été défenestré de ma ville-garnison, on peut se demander s’il est le même.

– Il vous protégera sûrement…

– En me faisant garder par des bérets rouges peut-être. Avec lui maintenant…

– Fatou Ben Souda est là, vous saviez ?

– Ah ça doit être pour les crimes barbares de Aguel Hok

– Pas seulement, il semble. Tous tes camarades de Kati sont en vie ?

– Je n’en sais rien. Je ne suis plus à Kati

– Et au moment où vous y étiez ?

– De quoi vous mêlez-vous ? Vous savez à qui vous parlez ?

– Bien sûr et c’est pourquoi je vous quitte immédiatement.

Adam Thiam

Pour arawanexpress.com

01 Novembre 2013