Partager

Une bien curieuse affaire que celle de ce Aly Cissoko du prestigieux club de foot FC Porto. Le quotidien français l’Equipe rapporte, en effet, que Stephen Keshi, l’entraîneur des Aigles s’intéresse énormément à ce monsieur pour jouer avec nos braves Aigles.


C’était totalement joué sans ce tout petit problème :
Aly Cissoko jure par tous les dieux qu’il n’est pas Malien, lui. « Je suis né en France, mes parents sont du Sénégal et je sais qu’il y a beaucoup de va et vient entre le Sénégal et le Mali. Mais, ce qui est sûr c’est que je ne suis pas Malien ».


Etonnant !
Pourquoi Keshi pense t-il donc que ce joueur apparemment courtisé par tout le monde est des nôtres ? Peut-être un des nos nombreux griots qui lui ont dit que le père du grand père de Cissoko était de Sabouciré dans la Région de Kayes ?

En tout cas, le défenseur de Porto entendra siffler ses oreilles longtemps pour ce « déni » de nationalité. Des internautes sans pitié le traitent d’apatride. ET comme si c’était plus grave, d’autres le traitent de Gambien. Mais tous le trouvent ingrat qu’elles que soient ses origines. Et pas malin pour un sou, car une nationalité malienne ça ne se refuse pas. Tout le monde d’ailleurs la cherche : la preuve : il paraît que tous ces migrants qui sont coincés dans le Sahara sont fièrement détenteurs de passeport malien, même si leur langue maternelle c’est le bamileké. Mais, il ne faut pas que je me mêle des affai

res de la filière. Revenant à cet ingrat Cissoko, quelqu’un doit simplement lui rappeler que Seydou Keita est en passe de brandir le trophée de la Champion’s league comme Jimmy Traoré en 2005.

Et puis, on les Djilla, les Diallo, les Momo. L’autre Cissoko, on peut quand même sans passer puisqu’il dit lui-même qu’il n’est pas Malien. Il faut simplement espérer que tous les sélectionnés des Aigles sont légalement Maliens. Parce que si c’est comme ça qu’on recrute….


Adam Thiam

21 Avril 2009