Partager

Slaloms sur les routes pour tuer ou se faire tuer. Moto-cross dans nos quartiers pleins de petits enfants qui traversent les rues comme si leurs parents voulaient simplement s’en débarrasser par ces temps où la marmite ne bout que péniblement. Elle doit inquiéter la nation cette génération jakarta qui vient, même de faire des blessés parmi nos policiers dans un genre de chassés-croisés familiers où les cascadeurs, du reste, sont applaudis par des adultes paumés.

C’est le programme de la journée, ça. Le soir, revoilà la brillante génération qui boude l’école à l’assaut les bars à 15 ans et des boîtes de nuit malgré la loi interdisant leur accès aux mineurs. Certains sont armés, d’autres bourrés de coke, tous dans des habits de clown et dans des pompes qui coûtent les yeux de la tête. L’argent ?

Ils s’en balancent : il faut le leur trouver et ce n’est pas un problème. Papa est Daf ou douanier. Maman décroche des marchés qu’elle n’est même pas obligée d’honorer pour être payée. Les cours à réviser ?

Peu importe, le prof principal s’en charge et puis le proviseur a les revenus un peu justes. Donc… Et puis après tout, le bac est devenu impossible à rater, quand il a lieu. Tout le monde malheureusement n’est pas comme ces fortunés ou ces « super disquettes » qui méritent bien qu’un soupirant un peu bedonnant les gâtent un peu.

Pour la grande masse des jeunes, les parents ont sué sang et eau pour obtenir la moto qui les tuera ou avec lesquelles ils tueront. Mais où est donc la société malienne ? Où sont les valeurs ? Où sommes-nous et que faisons-nous, nous les parents ? Méritons-nous encore le titre de parents ?

J’étais perdu dans ce genre de réflexions, lorsqu’il y a trois mois, j’ai été informé à sept heures du mat de l’accident de mon fils. Jakarta et excès de vitesse. Tombé sur la tête et bobos partout.

Puis le scanner pour voir si le cerveau n’était pas touché. Grosse découverte : il n’avait pas de cerveau. Lui au moins ne risque pas de me prier de me mêler de ce qui me regarde : il ne lit pas mais je dois avouer qu’il écoute énormément. Le hip-hop


Adam Thiam

07 Avril 2009