Partager

Comme disait mon grand-père quand il mettait tout le monde devant le fait accompli : « aaah wooye » ! Ils peuvent en dire autant les gars de Kidal, du haut de leur cantonnement, du reste très commode puisqu’ils peuvent sortir n’importe quand pour faire boum-boum. Ils peuvent, ce sont eux les chouchous du monde. Ils attaquent l’armée à la grenade ? Le monde leur donne raison car si l’armée était entièrement cantonnée à Kidal, ce n’aurait pas été possible d’apercevoir les bidasses loyalistes en plein centre de la capitale de l’Azawad.

Le mythe auquel les séparatistes avaient renoncé dans l’accord de Ouaga. Le temps des phalènes on peut dire, car ils ont remis le nom sur le tapis de négociation. Ce qui ne les empêche pas de faire un tour à Bamako à l’occasion et même de rompre le jeûne en compagnie relevée. Droudkel prouve qu’il y a bel et bien un deal entre l’infréquentable Aqmi et l’idolâtré Mnla, personne ne fait attention.

L’Etat libère des détenus de leur camp ? Voilà que les grands seigneurs de Kidal fulminent et disent que ce ne sont pas ces détenus-là dont ils ont demandé la libération. Et puis, pour les législatives, ils se demandent pourquoi Bamako veut aller aussi vite.

Tant qu’eux ne sont pas prêts, il n’y aura pas de parlement. Et si Sinko s’entête, tant pis, ils feront valider par la Ceni et la Cour constitutionnelle le nom des députés qu’ils auront nommés. Que Tessougué s’avise seulement de poursuivre ces heureux futurs élus, et c’est lui qui finira devant la Cpi ! Le Mnla est la pupille du monde. Qu’on se le tienne pour dit et que chacun se mêle de ses oignons !

Adam Thiam

08 Octobre 2013