Partager

Dans la Sotrama qui emprunte le tronçon Rail Dâ – Baco-Djicoroni, un Gambien de 60 ans et un Sénégalais de 45 ans ont soutiré 150.000 FCFA d’un passager de 50 ans. Le Gambien avait caché les billets entre ses fesses. La victime, après avoir alerté les policiers de la voie routière du 1er pont, a conduit les délinquants au commissariat du 1er Arrondissement qui, à son tour, les a déférés au parquet.

Le phénomène de vol organisé est devenu récurrent dans la cité des trois caïmans. Mais comme on le dit : « Tous les jours appartiennent au voleur, sauf un seul »

En effet, le mois passé, les deux malfrats ont embarqué à bord d’une Sotrama empruntant le tronçon Rail Dâ-Baco-djicoroni. Le Gambien était assis à droite de la victime.

Le Sénégalais, en montant dans la Sotrama, a laissé tomber ses jetons dans le véhicule et s’est placé à sa gauche.

En faisant semblant de chercher ses jetons, il a trompé la vigilance du vieux car, au même moment, son compagnon était en train d’opérer, en coupant la poche du boubou contenant les 150.000 CFA. Cette méthode importée d’Europe et connue au Sénégal, est appelée métro.

Malheureusement pour eux, la victime devait descendre à la prochaine escale, juste après le pont. Heureusement pour la victime parce qu’en descendant il a voulu chercher quelque chose dans sa poche et s’est aussitôt rendu compte du mauvais sort qui venait de s’abattre sur lui. Il a immédiatement signalé les faits aux policiers en faction sur la voie publique pour réguler la circulation. Ces derniers ont aussitôt fait immobiliser la Sotrama. Au même moment passaient des éléments de la Brigade de recherches (BR) du 1er arrondissement, en partance pour Baco-Djicoroni.

Ils ont procédé à l’interpellation des deux suspects mais la première fouille n’a rien donné. La seconde s’est effectuée derrière un arbre où les voleurs ont été mis à nu : les billets étaient coincés entre les fesses du Gambien.

Conduits au commissariat, les investigations du chef de la BR ont révélé que ces individus se réclament commerçants Import-Export et font la navette entre le Sénégal, la Gambie et le Mali. Ils voyagent soit par train soit par mini-bus ou par Sotrama. Au cours de leurs pérégrinations, ils effectuent leurs opérations.

Les deux métros, après avoir reconnu les faits, ont été déférés et placés sous mandat de dépôt à la prison centrale de Bamako.

Falé COULIBALY

L’Indépendant du 02 Septembre 2010.