Partager

La cérémonie de proclamation des résultats a pris plus une heure de retard. Initialement prévue à 17 h, les « neuf sages » n’ont fait leur apparition dans la salle qu’aux environs de 19h 20. Aucune explication n’a été donnée par la Cour et les supputations allaient bon train. Selon certaines indiscrétions, le président sortant devrait être en premier lieu informé des résultats et donc les membres de la Cour étaient à Koulouba. Selon d’autres, les membres de la Cour ne rentraient pratiquement plus chez eux durant la semaine et travaillaient jusque tard dans la nuit. Ils auraient eu une permission ce samedi après-midi après la fin de leurs travaux, de voir leur famille, se restaurer, changer d’habit…


Sous haute sécurité

Un grand nombre de policiers et autres membres des forces de sécurité avait été mobilisé pour assurer la sécurité dans les locaux de la Cour constitutionnelle et dans ses environs. Les routes menant à la Cour ont été bouclées. Pour accéder à la salle d’audience, il fallait passer par quatre ceinture de sécurité et chaque fois, l’invité à la cérémonie devrait montrer patte blanche.

Salle exiguë

La salle d’audience de la Cour a été trop petite pour contenir les nombreux invités à la cérémonie de proclamation des résultats. Déjà aux environs de 16 h 30, elle refusait du monde. Les forces de sécurité placées juste à l’entrée ont été obligées de « refouler » des invités, dont le président de la RDS, Younous Hamèye Dicko, qui, très compréhensif, s’en est retourné.

La décision de tenir la cérémonie dans cette salle d’audience n’a pas été vraiment réfléchie à moins que la Cour ne soit pas susceptible de se transporter ailleurs comme au CICB par exemple.

14 mai 2007.