Partager

Lors du congrès du Syndicat des travailleurs de l’administration de l’Etat (SYNTADE) tenu au CICIB, Siaka Diakité était escorté par des loubards recrutés pour les besoins de la cause. Ceux-ci présentent un danger pour l’organisation syndicale. Cette image exprime une violence qui ne dit pas son nom.

Ironie du sort, Siaka Diakité a animé une conférence de presse le vendredi dernier à la Bourse du travail pour tenter de justifier sa défaite cuisante avec des arguments non convaincants. Car la quasi-totalité des journalistes, qui ont pris part à cette conférence, étaient présents à l’ouverture du congrès du SYNTADE. Donc, à beau mentir celui qui vient de loin. Faisant allusion au quorum, là, il tape à côté, car il était bien atteint.

Il est clair que Katilé a passé haut les mains au congrès, malgré l’intervention de son avocat défenseur Tibou Telly sur la nation du centralisme démocratique. En faisant une analyse du centralisme démocratique, tout va de la volonté de la base et tout revient à elle.

C’est ce type de gestion qui sauvegarde les intérêts fondamentaux des masses laborieuses. Là, l’instance suprême est sanctionnée par les militants chaque fois que celle-là n’assume pas bien sa responsabilité.

Safounè KOUMBA

15 Juillet 2013