Partager

Le Parti citoyen pour le renouveau (PCR), présidé par Ousmane Ben Fana Traoré, plaide la cause déplacés et réfugiés de la crise malienne. Il encourage leur prise charge.

Le PCR, en collaboration avec la Fondation Friedrich Neumann, a animé jeudi à Bamako un atelier d’information et de sensibilisation pour une meilleure prise en charge des personnes déplacées internes et les réfugiés. Les déplacés et les réfugiés maliens sont nombreux et leur prise en charge pose beaucoup de problèmes.

Les rapports des humanitaires font état de 300 000 déplacés internes et près de 165 000 externes réfugiés dans les pays voisins. Les échanges ont permis aux participants de comprendre la prise en charge des volets juridique et judiciaire des personnes déplacées internes et les réfugiés.
Selon Ousmane Ben Fana Traoré, des Maliens doutent si un jour ces déplacés pourront rejoindre leurs foyers. Le président du PCR a demandé aux Maliens de se donner la main en toute fraternité pour transcender les difficultés et cicatriser les blessures.

A l’en croire, le libéralisme, son choix politique, « part du postulat que l’individu est une source irremplaçable et moteur essentiel du progrès économique et social dont il faut respecter, protéger et promouvoir les droits ».
Le président du PCR a remercié le président IBK et la Fondation Friedrich Neumann pour leurs soutiens à cette activité.

Zoumana Coulibaly

Du 9 Septembre 2016