Partager

Au cours d’une conférence de presse co-animée mercredi avec la procureure de la Cour pénale internationale, le ministre de la Justice a révélé que le massacre de plus de 150 soldats maliens à Aguelhoc en 2012 par les jihadistes ne restera pas impuni. Il a promis que la justice rattraperait les coupables, que ce soit au Mali ou devant la Cour pénale internationale. La procureure de la CPI, Fatou Bensouda, a seulement déclaré que «  tout ce que je peux vous dire, c’est que la Cour enquête sur d’autres crimes relatifs au Mali ». Une très bonne nouvelle pour les parents de ces militaires tués qui ont du mal à faire leur deuil.

L’Indicateur du Renouveau du 20 Octobre 2017