Partager

Hier après midi, un accrochage a eu lieu entre l’armée malienne et le Gandaïso. Il y aurait eu des morts de part et d’autre. L’armée déterminée à mettre la main sur le chef du groupe armé Gandaïso aurait procédé à une trentaine d’arrestations à Fafa.

Le chef présumé du Gandaïso, Amadou Diallo est natif de Fafa, un village situé à 75 km d’Ansongo au sud sur la route nationale Gao – Niamey.

Selon nos sources à Gao, le bouclage du secteur 3 du quartier château par l’armée s’est soldé par l’arrestation de six personnes. On constate donc que l’armée s’est lancée dans une vraie poursuite du chef du groupe armé.

Joint au téléphone par nos soins, sur la question de l’existence des milices au Mali, le directeur de l’information et des relations publiques de l’armée (DIRPA), le colonel Abdoulaye Coulibaly est ferme et formel : « la milice, ça n’existe pas du tout au Mali. On se bat pour la paix, la défense de l’intégrité. Il faut tout faire pour ramener la paix. L’armée ne pourra jamais accepter l’existence d’une milice. C’est trop méchant de soutenir l’existence d’une milice dans notre pays ».

Par rapport à Gao, le Colonel Coulibaly soutient que « l’armée est en train de patrouiller dans la zone et il n’est pas question de permettre aux gens de créer le désordre »

17 Septembre 2008