Partager

« La médiation algérienne a rendu à une délégation officielle malienne 21 des otages militaires de nos forces armées détenus jusque là par les rebelles« , a indiqué à l’AFP un responsable du ministère malien de l’Administration territoriale.

« Pour montrer notre bonne foi, nous avons libéré 21 des 92 otages que nous avions« , a affirmé, de son côté, une source proche de la rébellion dans le nord du Mali.

Dans cette région, des affrontements opposent, depuis mai 2007, groupes rebelles, demandant une plus grande autonomie, et forces gouvernementales. la violence a connu une recrudescence ces derniers mois et près d’une centaine de militaires maliens ont été pris en otage par les rebelles touareg.

Un accord sur l’arrêt des hostilités avait été conclu le 21 juillet à Alger entre le gouvernement malien et l’Alliance démocratique du 23 mai pour le changement, représentant les principaux mouvements rebelles touareg.

Il donnait jusqu’au 15 août aux différents protagonistes pour traduire en actes leurs engagements: fin des attaques, libération des détenus et otages, déminage et retour des réfugiés.

« Nous avons remercié le médiateur algérien (l’ambassadeur d’Algérie au Mali) pour ce geste (la libération des otages) que nous considérons comme une première concrétisation de nos dernières discussions d’Alger« , a indiqué la source gouvernementale malienne.

De son côté, la source rebelle touareg a précis: « Les militaires maliens, dont un officier supérieur, ont été remis à la médiation algérienne qui (les a rendus) ce dimanche à une délégation officielle malienne envoyée par le président Amadou Toumani Touré« .

« Nous sommes pour le dialogue. Maintenant il faut que le médiateur algérien continue et que chaque partie respecte ses engagements« , a poursuivi cette source.

AFP du 17 aout 2008