Partager

Les artistes maliens Ali Farka Touré et Iba One avec l’appui de l’ONG international OXFAM ont animé une conférence de presse, le 15 octobre, à l’hôtel Mandé, sur la crise humanitaire au Mali.

Partant sur le constat que la situation humanitaire est tellement grave au Mali, les artistes Vieux Farka Touré et Iba one, ont visité Mello, un village de la commune de Sero Diamou, à Kayes pour rencontrer les populations. Et c’est dans ce village, qui se vidait, petit à petit, de ses habitants, avant l’arrivée de l’organisation internationale Oxfam, que les deux artistes ont envoyé un SOS pour mobiliser des fonds afin d’y résoudre une crise alimentaire aiguë.

Vieux Farka Touré, dans son intervention, a déploré le fait que chaque jour, au Mali, 4,6 millions de personnes souffrent de la faim dans le silence et dans l’oubli. Avant de souligner que depuis plusieurs mois, les populations font face à une flambée de prix des denrées alimentaires qui ne leur permettent plus de se nourrir correctement. Le conflit au nord, a-t-il ajouté, aggrave le désarroi des paysans et des éleveurs.

Pour sa part, Iba One a fait remarquer «qu’ils sont nombreux, les Maliens qui ont quitté leurs villages et leurs familles pour fuir la faim et le conflit. Si la situation empire ou ne s’améliore pas, a-t-il averti, ce chiffre continuera à augmenter».

En juin 2012, Oxfam a entamé un programme de distribution mensuelle de bons d’achat à 1 400 ménages dans deux communes du cercle de Kayes pour leur permettre de se procurer des aliments et autres articles essentiels. En août, le nombre a été revu à la hausse avec 1 250 nouveaux ménages, venus s’ajouter au premier dans un projet de transfert monétaire direct.
Oxfam opère au Mali depuis plus de 25 ans, avec des programmes de développement ruraux et humanitaires.

Pierre Fo’o Medjo

Le 22 Septembre du 18 Octobre 2012