Partager

Les chargés de communication des différents ministères et de la Primature ont suivi hier, au Centre international de conférences de Bamako, une journée de restitution des conclusions du séminaire sur la création des services gouvernementaux en réseau et en ligne, tenu à Tanger, du 14 au 19 janvier.

A travers cette restitution, l’objectif recherché est d’améliorer la communication gouvernementale à travers l’utilisation des technologies de l’information et de la communication dans la planification, l’évaluation et le suivi du travail de l’exécutif.

Le Mali, à l’image de plusieurs pays africains, a pris part en janvier dernier, à Tanger (Maroc) au séminaire de formation sur «la création des services gouvernementaux en réseau et en ligné», organisé par le CAFRD, un centre régional de recherche et de développement des capacités des administrations publiques.

Ce séminaire visait l’utilisation des technologies de l’information et de communication (TIC) dans la gestion du Secrétariat général de gouvernement (SGG), la création d’un réseau virtuel avec les SGG et l’organisation du travail gouvernemental en ligne.

La forte délégation malienne, qui a pris part à ladite rencontre, a décidé de partager avec les collègues chargés de mission et de communication des départements ministériels, les conclusions de la rencontre de Tanger qui peuvent être utiles pour l’amélioration de l’orientation des services en matière des TIC.

En effet, cette volonté se fonde sur la conviction que la modernisation de l’administration, comme voulu par le gouvernement, passe nécessairement par les TIC, outil de grande facilitation pour la rendre souple, performante et interactive dans la perspective du renouveau de l’action publique.

D’où la tenue du présent atelier dont l’ouverture était présidée par Dieudonné Sow, Secrétaire général du ministère de la Communication et des nouvelles technologies de l’Information. Celui-ci, dans son mot d’ouverture, a affirmé aux participants que «les TIC vont désormais constituer un outil primordial que le gouvernement va intégrer dans sa politique de développement économique, social et culturel».

L’objectif recherché par cette stratégie étant d’améliorer la communication gouvernementale à travers l’utilisation des technologies de l’information et de la communication dans la planification, l’évaluation et le suivi gouvernemental, conformément à l’esprit du PDES et à la déclaration de politique générale du gouvernement.

Le Secrétaire général du département en charge de la communication et des nouvelles technologies a fait savoir aux chargés de mission que leur accompagnement est indispensable dans la mise en œuvre du projet Intranet du gouvernement, piloté par son département, à travers l’Agence des technologies de l’information et de la communication (AGETIC).

«Mon département compte sur votre engagement et votre créativité pour améliorer le rendement des services rendus aux usagers à travers l’utilisation efficiente des TIC» a-t-il précisé aux participants avant de les assurer qu’ils seront associés comme acteurs majeurs à toutes les étapes de développement et de maîtrise des TIC dans notre pays.

Au cours de la journée, les séminaristes ont échangé sur les conclusions de la rencontre de Tanger : l’organisation du travail gouvernemental en ligne, le cas du Mali, les expériences du Maroc, de l’Egypte, de l’Afrique du Sud…. ; l’intranet de l’administration : état des lieux ; réforme de l’Etat et administration électronique : quels enjeux ; les TIC et opportunités d’emploi pour les jeunes…

Youssouf CAMARA

14 Mars 2008.