Partager

Au jour d’aujourd’hui on capitalise, selon le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, 243.355 emplois, tous secteurs confondus

Après une série de rencontres avec des responsables des structures du département, les partenaires sociaux, les chambres consulaires, les organisations faîtières et la société civile entreprises par le ministre Maouloud Ben Kattra a animé une conférence de presse. Ces rencontres ont permis aux responsables dudit département de relancer le dialogue social autour de la problématique de l’emploi et de la formation professionnelle, en vue de restaurer une synergie d’actions en matière de promotion et de création d’emplois.

Pour le ministre Maouloud Ben Kattra, ces journées d’échanges avec les partenaires sociaux, ont abouti à la formulation d’un certain nombre de recommandations et à l’élaboration d’une feuille de route dont le plan d’actions coûtera au ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle, une enveloppe de 8 812 769 000Fcfa, dont 8 490 857 000F cfa ont été déjà mobilisés.

Il s’agit de : la dynamisation du Comité national intersectoriel de suivi et d’évaluation ; la mise en œuvre de la Déclaration du sommet extraordinaire des chefs d’État et de gouvernement de l’Union Africaine sur l’emploi et la lutte contre la pauvreté ; l’approfondissement de la réflexion sur les possibilités de synergie entre les structures du Ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle, le Centre d’incubation d’entreprises de l’IER et le Centre de développement du secteur agro-alimentaire et la mise en place d’un mécanisme de valorisation de l’auto emploi etc.

Ainsi, il ressort de l’évaluation à mi-parcours de ladite feuille de route que : 51% des activités prévues ont été réalisés ; 26% sont en cours de réalisation et 23% sont en cours de l’être. Ces résultats sont le fruit de la performance des structures relevant du département. C’est le ministère qui a décidé que le plan d’actions de sa feuille de route soit recentrée sur 111 activités, réparties entre quatre objectifs spécifiques, à savoir : améliorer la gouvernance du marché de l’emploi ; renforcer les actions de promotion et de création d’emplois ; améliorer la qualité de la formation professionnelle continue, qualifiante et par apprentissage ; renforcer les capacités des ressources humaines du Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle.

Par rapport aux 200.000 emplois promis par le Président de la République, d’ici 2018, Maouloud Ben Kattra dira que beaucoup d’efforts ont été faits dans ce sens. Ce qui a permis de dépasser l’objectif présidentiel, par la création de plus de 234.000 emplois, à ce jour. Soit 114.442 emplois créés par le secteur privé ; 118.777 par le secteur public et 10.136 auto-emplois créés par les structures relevant du ministère. En gros, nous capitalisons aujourd’hui, 243.355 emplois créés, à en croire le ministre.
Il est à souligner que les emplois perdus sont estimés à 9.080. En retranchant ceux-ci des emplois crées, on se retrouve avec un effectif total de 234.275 emplois au 31 décembre 2017.

Diakalia M Dembélé

Du 01 Mars 2018