Partager

Difficile de surfer sur les réseaux sociaux sans tomber sur un faux compte. Il existe en pagaille sur les différentes plateformes de conversation et de discussion. Les raisons de leur création sont souvent connues et elles ne sont pas sans risques.

Sur Facebook, Twitter, Instagram etc. Force est de reconnaître et de constater que les faux profils existent en vrac. hommes comme femmes, jeunes comme vieux utilisent des faux comptes pour différents motifs. Parmi eux ( motifs ), il existe l’arnaque. Ce procédé vise à soutirer de l’argent  aux innocents via la tromperie et la duperie.  Le jeune CHAKA a été victime d’un faux profil sur Facebook et il nous explique son aventure ainsi. « C’était un homme caché derrière le profil d’une femme qui apparemment me connaissaient très bien. Elle m’a écrit en disant directement qu’elle voulait un rendez-vous avec ma personne. Coureur de jupons de mon état, j’ai accepté. Le jour du rendez-vous, elle m’a demandé l’argent de taxi,  je lui ai envoyé 10.000 FCFA. Dès cet instant, j’ai constaté qu’elle m’a bloqué sur WhatsApp, Messenger et mon numéro. Et je venais de m’en rendre compte que j’ai été pris au piège par un homme »; s’est-il confessé.

Oui Arnaque, mais aussi les faux profils sont également créés par certains internautes afin de se faire passer inaperçus sur les réseaux sociaux. Ainsi, ils créent des contenus de tous genres souvent dans le bon sens (la sensibilisation, la formation ou le coaching ), souvent dans le mauvais sens ( l’acharnement contre x, le dénigrement, diffamation et autres). Ce deuxième volet négatif est plus utilisé que le premier ( positif ). De toutes les façons, une personne de bonne foi qui mène des bonnes actions ne se cacherait jamais derrière un faux profil. « Tous ceux qui ont des mauvais profils, le font pour des raisons peu catholiques. Et le constat est là, les faux profils sont des arnaqueurs, des personnes de mauvaise foi, des prostituées, des pages qui diffament les personnes, des personnes qui mentent sur les gens, des hommes qui sous-traitent le sexe avec les femmes( les gigolos ) etc. Ils ne peuvent pas apparaître avec un bon profil « ; a signalé Amara Keïta.

Les faux profils sont souvent des sources de caméra cachée voire de surveillance pour une catégorie de personnes. Elle le fait juste pour contrôler les faits et gestes d’une personne. « Parfois, il faut vivre masquer et dans l’ombre pour prendre certaines personnes au piège. De ce fait, certains hommes ou certaines femmes font exprès d’envoyer une invitation via un faux compte à leur partenaire juste pour les surveiller de très près. Souvent ils ou elles vont très loin en essayant de draguer, ce qu’il faudrait éviter car, cela peut tourner souvent très mal »; a ajouté Daou Karambé.

Les faux profils et les risques.

Il faut noter que la création des faux profils n’est pas sans risques. Souvent les personnes se cachant derrière eux et qui véhiculent les contenus malsains peuvent faire objet d’une poursuite judiciaire. En outre, lorsqu’ils sont démasqués, ils peuvent faire face à un affront dans la société. À cela s’ajoute le rejet et l’aparté. Ils  seront les compagnons quotidiens de ces personnes au milieu des siens. Ensuite, celui ou celle qui crée  des faux comptes est perçu comme un poltron, un Charlot  voire irresponsable de ses propres actes posés. « Je dirais tout simplement qu’une personne qui crée des faux comptes a le même problème que celui qui cultive au bord d’une route »; a laissé entendre Kotigui Diallo.

Faux compte ou pas, certains observateurs invitent les internautes à faire des réseaux sociaux un moyen d’échange, de partage d’information vraie et de collaboration. Ils déplorent qu’ils ( réseaux sociaux ) soient utilisés de nos jours pour des buts malsains dont l’unique objectif est d’avoir gain de cause.

Adama SANOGO

@Afribone