Partager

Dans l’attente d’un vaccin et face à l’impossibilité d’allier la pratique sportive en général aux mesures de distanciation sociale, les tests de dépistage de la Covid-19 semblent être l’élément indispensable pour relancer les compétitions. C’est dans cette optique que le Comité national olympique et sportif (CNOS-Mali) a fait dépister 100 athlètes, dirigeants et encadreurs, toutes disciplines confondues. L’opération s’est déroulée le samedi 31 octobre au Palais des sports Salamatou Maïga. Ces tests, consistant en un prélèvement naso-pharyngé, font d’ailleurs partie du protocole sanitaire prôné par les autorités du pays.

En effet, depuis quelques mois, le taux de contamination à la Covid-19 est à la baisse au Mali ce qui a poussé les autorités, notamment le Comité scientifique, à donner leur feu vert pour la reprise des activités sportives. «Notre anticipation, notre vision avec les quatre axes, à savoir l’axe surveillance épidémiologique, l’axe communication qui est extrêmement important, l’axe prise en charge des cas et le système de surveillance épidémiologique nous ont permis de maîtriser l’épidémie. Mais nous ne sommes pas encore sortis de l’auberge», a indiqué Dr Sidibé Fatoumata Sidibé, la présidente de la Commission permanente de travail de médecine du sport et la protection des athlètes du CNOS.

«C’est un vaste programme qui est parti de la volonté du président du CNOS-Mali, Habib Sissoko par rapport à l’impact du coronavirus sur le mouvement sportif. La Covid-19 a entraîné l’arrêt de toutes les activités sportives pendant de longs mois. Le gouvernement a récemment rouvert les infrastructures sportives, ce qui a permis la relance des activités physiques et sportives. C’est dans ce cadre que le CNOS a lancé ce vaste programme notamment psychologique et sportif des athlètes par rapport à l’impact du coronavirus», a expliqué pour sa part Alassane Mariko, l’un des directeurs de programme du Mouvement Olympique national. Il ajoutera : «Ce dépistage concerne toutes les disciplines sportives, les athlètes, dirigeants et encadreurs. Cette opération sera suivie d’une série de formations des dirigeants sur la prise en charge des athlètes testés positifs à la Covid-19 ou atteints d’autres maladies».

L’opération a été un grand succès pour les organisateurs qui ont dépisté plusieurs dizaines de sportifs et dirigeants. Tôt le matin, ceux-ci ont pris d’assaut le Palais des sports Salamatou Maïga et tous se sont faits dépister. «Je félicite le CNOS pour cette initiative, le dépistage est la seule méthode indiquée pour savoir si on est positif ou non à la Covid-19. Tout le monde doit se faire dépister pour se protéger soi-même et protéger ses proches ou d’autres personnes. Aussi, seul le dépistage permet de réduire la propagation du virus», a salué Youssouf Coulibaly, un athlète paralympique. Le mouvement Olympique national a promis d’initier d’autres opérations de dépistage à Bamako, mais aussi à l’intérieur du pays, «si les conditions le permettent».

Seïbou S. KAMISSOKO

Source: L’Essor