Partager

Le Parti démocratique pour l’alternance et le renouveau (Pdar-Mjcd) et le Mouvement national pour la démocratie et la République (Monader) ont signé une plateforme d’alliance avec l’URD le jeudi 18 juillet au siège de DFA communication. Cela, en vue d’apporter leur soutien à Soumaïla Cissé à la présidentielle du 28 juillet 2013.

Le jeudi 18 juillet a été une journée glorieuse pour l’URD, car il a vu s’agrandir le cercle de soutien à son candidat à travers la signature d’une plateforme d’alliance entre le parti et le Pdar ainsi que le Monader. En cette heureuse circonstance, le président de l’URD, Younoussi Touré, s’est félicité de cette alliance qui ne fera que renforcer la position du candidat Soumaïla Cissé. «Cet acte est une des voies sûres pour le développement de notre pays. Car il s’agit de donner corps à l’adage qui dit que l’Union fait la force.

Nous devons fédérer nos forces pour répondre aux aspirations du peuple», a-t-il indiqué. Avec toutes ces forces, les exigences de l’heure sont à la portée de Soumaïla Cissé qui a une connaissance parfaite des préoccupations des Maliens et une maîtrise parfaite de la stratégie géopolitique mondiale, a ajouté Younoussi Touré. Il a saisi cette occasion pour lancer un appel à l’ensemble des partis politiques à se joindre au fédérateur, Soumaïla Cissé, pour bâtir un Mali nouveau.

Pour sa part, Mamadou Djigué, président du Pdar-Mjcd, après avoir été écarté de la course, son parti ne pouvait pas rester en marge de cette compétition électorale. Ainsi, suite à une analyse approfondie, le Pdar a décidé de porter son choix sur Soumaïla Cissé. Car il partage l’idéologie philosophique de l’URD pour un Mali au lendemain meilleur.

Quant au président du Monader, Seydou Bocar Traoré, il a précisé que conscient de la sauvegarde de la paix, du développement, de la démocratie et des valeurs républicaines, le Monader n’a vu aucun candidat plus crédible que Soumaïla Cissé. « C’est ainsi que nous avons décidé d’investir toutes nos forces pour que Soumaïla Cissé dirige le Mali à partir de cette année», a-t-il ajouté. Sur ce, il a invité tous ses militants à voter massivement Soumi Champion le 28 juillet.

Oumar KONATE


Pour faire élire Soumaila Cissé dès le 1er tour : 16 associations et 86 comités de soutien rallient les jeunes de l’URD

Dirigé par Dr Madou Diallo, le Mouvement national des jeunes de l’URD est devenu la convoitise de tous les jeunes du Mali. Ainsi, le jeudi 18 juillet, 15 associations de jeunes et 86 comités de soutien ont signé une alliance avec les jeunes de l’URD au QG de campagne du candidat.

En vue de faire élire Soumaïla Cissé, président du Mali dès le 1er tour de la présidentielle, les associations juvéniles et comités de soutien de Soumaïla se bousculent à la porte du mouvement des jeunes pour lui porter main forte. Après la Coordination nationale des associations et clubs patriotiques (Cnacp), le Mouvement Réveil 2013, l’Union des jeunes patriotes du Mali (Ujpm) et l’Association des jeunes travailleurs du Mali (Ajtm), la Réconciliation nationale des jeunes du Mali (Rnjm) composé de 13 associations et la Coalition des jeunes pour le soutien de Soumaïla Cissé (Cojes-Sc) composé de 86 comités de soutien et de 3 associations ont signé leur entrée dans la danse en faveur de Soumaïla Cissé.

A l’occasion de la cérémonie d’alliance, les présidents de Cojes-Sc et de la Rnjm, Sagaïdou M. Maïga et Adama B Coulibaly ont tous expliqué les raisons qui les motivent à soutenir le candidat de l’URD. Il s’agit notamment de la clarté de son programme et son intérêt pour la jeunesse malienne. Selon eux, Soumi Champion est la solution au chômage chronique des jeunes. Pour lui permettre de concrétiser son ambitieux projet pour le Mali, en général, et pour les jeunes, en particulier, ils se disent résolument engagés à conduire Soumaïla Cissé à Koulouba au lendemain du 28 juillet.

Après avoir exprimé sa joie de voir la jeunesse malienne nourrir des ambitions pour l’élection de son candidat, le président des jeunes de l’URD, Dr Madou Diallo, a rassuré ses alliés du jour qu’ils ont fait le bon choix. Car « Soumaïla Cissé mène le combat pour l’épanouissement des jeunes et des femmes du Mali. C’est ainsi que dans son programme, il s’engage à créer 500.000 emplois pour les jeunes et à financer 500.000 projets pour les femmes » a-t-il conclu.

Oumar KONATE

22 Juillet 2013.