Partager

L’actualité nationale est aujourd’hui focalisée sur trois grands événements. Il s’agit du forum de Kidal, du match de football Mali-Bénin et surtout du 1er tour de la présidentielle du 29 avril. Chacun de ces événements, à n’en pas douter, devra bel et bien avoir un vainqueur. A cet effet, les supputations vont bon train. Mais, il reste que, par rapport à la présidentielle, tous les analystes « minimisent » les autres candidats au profit des deux Présidents, celui de l’Assemblée nationale El Hadj Ibrahim Boubacar Kéïta et le Chef de l’Etat sortant, Amadou Toumani Touré. Et si le scénario de 2002 se répétait… ?

A l’instar de plusieurs pays de la sous région, les Maliens sont appelés à élire un nouveau président dans les jours à venir. En attendant, en vue d’enterrer définitivement, du moins de calmer les esprits et que chacun participe à la construction nationale dans la paix et la concorde, les autorités organisent un forum à Kidal dit pour le développement des régions du Nord du Mali. Ce forum est appelé à contribuer à une vision partagée du développement des régions du Nord ; à donner une impulsion nouvelle aux actions de développement ; et contribuer à la consolidation de la paix par le développement. Le vainqueur de cette rencontre, souhaitons-le, ne peut-être que le Peuple du Mali.

Ensuite, le dimanche 25 Mars 2007, le peuple dans son ensemble avec une pensée aux événements de Mars 1991, va se lever comme un seul Homme pour la victoire de son onze national, les Aigles au stade du 26 Mars. L’objectif n’est autre que la victoire pour consolider la position de notre équipe nationale pour Ghana 2008. Ce serait, une fois encore, la victoire du peuple.

L’événement le plus attendu aujourd’hui par le peuple est certainement la présidentielle d’avril prochain. Cité en modèle de démocratie et de bonne gouvernance, le Mali est aujourd’hui sous les projecteurs du monde entier. A cet effet, l’objectif recherché n’est autre que la bonne tenue de ces élections dont le grand vainqueur sera le peuple du Mali.

Mais déjà, les forces en présence pour Koulouba 2007 sont en branle et deux grands blocs sont constitués pour la circonstance. Si d’un côté, il y a un seul candidat, de l’autre diverses candidatures sont prônées pour l’émiettement de l’électorat afin de contraindre le Président sortant à un second tour. Mais contre qui si cela se devait ?

Presque tous les analystes politiques semblent résumer la présidentielle d’avril à un duel ATT-IBK, quelque soit l’issue qui en découlera. Pourtant, en 2002, le scénario était presque identique car à l’avance le peuple Adéma Pasj était divisé entre Soumaïla Cissé, candidat du parti et ATT, l’indépendant.

Alors, tout le monde prédisait un second tour ATT-IBK mais c’est le champion (Soumaïla) qui arriva contre ATT. Aujourd’hui tout laisse croire que l’Adéma est dans cette même assiette car Soumeylou Boubeye Maïga, 1er vice-président du parti en a montré la preuve lors du lancement de Convergence 2007 qui d’ailleurs dépasse le cadre du parti.

Et si l’histoire se répétait car à quelques jours du scrutin, IBK présumé victime de trahison en 2002, ne l’est pas en 2007, malgré les tentatives de nous le faire croire encore. Alors, nous dirons que quelque soit l’issue du scrutin, une victoire au 1er tour d’ATT ou un 2ème tour, IBK risque d’être recalé comme 3ème ou 4ème larron.

Parce qu’avec la fessée électorale qu’il aura dans les régions de Sikasso, Mopti, Ségou, Kidal et Gao, il va être très difficile au Mandé massa de pouvoir jouer le rôle de challenger comme cela est prédit. La côte de popularité de Soumeylou monte de plus en plus au détriment du grand Zambla de Sébénicoro.

Quoi qu’il arrive, souhaitons la victoire du Peuple pour le renforcement de notre démocratie chèrement acquise.

Boubacar DABO

23 mars 2007.