Partager

La première session de la cour d’assises spéciale sur les dossiers de corruption et de délinquances financières s’est ouverte le lundi 1er juillet 2024 à la Cour d’appel de Bamako pour deux mois (1er juillet-30 août 2024). Avec 51 affaires inscrites au rôles (181 accusés, dont 5 femmes). Ainsi des dossiers comme celui des ristournes des producteurs de coton impliquant Bakary Togola, l’ancien président de l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture du Mali (APCAM), et ses coaccusés va certainement connaître son épilogue avec des accusés enfin fixés sur leur sort.

Mais, les dossiers qui ont fait les choux gras de nos confrères ces dernières années, notamment les affaites dites de «l’avion présidentiel» et «l’achat des équipements militaires», ne figurent pas au rôle. Les personnalités accusées dans ces dossiers comme l’ancien ministre Fily Sissoko Bouaré doivent patienter. Priorité semble avoir été donnée à des dossiers plus récents que le leurs.

Source: Maliweb