Partager

Le samedi 07 octobre dernier sur le terrain du Stade Malien de Bamako, dans le cadre de la coupe interbancaire, l’équipe de la BCS (Banque Commerciale du Sahel) a battu par un but à zéro, celle d’Orabank. En plus de ses nombreux financements pour le développement du Mali, la BCS essaye de se faire une place de choix dans cette compétition appelée coupe interbancaire.

Soutenue par plusieurs de ses responsables dont Mamadou Bah, directeur du réseau, Assane Magnan Diarra, directeur des Audits et Conformités, Alioune Badra Dieng, chef d’Agence de Baco-Djicoroni et secrétaire général du comité syndical, Adama Touré, directeur Comptable et Financier et Ousmane Sidibé, chef Service Exploitation, l’équipe de la BCS a battu un but à zéro celle d’Orabank le samedi 07 octobre dernier à Sotuba sur le terrain du Stade Malien de Bamako. L’équipe d’Orabank était de son côté soutenue par le directeur des Risques d’Orabank, Sory Ibrahim Traoré, directeur Administratif et Financier et Yapi Sanogo, Responsable groupe Diaspora.

Pour le secrétaire général du comité syndical, chef d’Agence de la BCS à Baco-Djicoroni, la BCS a toujours figuré au podium dans cette coupe interbancaire qui devient de plus en plus rude, de plus en plus un enjeu pour toutes les banques. Pour lui, la direction générale de la BCS a mis tous les moyens à la disposition de l’équipe. Et il y a des terrains adaptés et loués où l’équipe s’entraîne régulièrement. Selon lui, un entraîneur professionnel a été embauché ainsi que des médecins doués. S’y ajoutent des primes de match qui ont été votées pour chaque match et des véhicules qui sont mis à la disposition de l’équipe et bientôt la construction du siège de la BCS à l’ACI 2000 où des espaces sont également prévus uniquement pour la pratique du sport.

Présentation de la BCS
La BCS a ouvert ses portes au Mali depuis 1982 sous le nom de BALIMA (Banque Libyo– Malienne) qui en 1991, a changé de nom pour devenir la Banque Commerciale du Sahel. C’est une banque commerciale qui rentre dans toutes les activités économiques du Mali et finance l’activité réelle de l’économie malienne. Elle a eu à financer de grands projets au niveau du Mali comme l’hôtel de l’Amitié, la Cité Administrative, les échangeurs multiples, etc.
Almihidi Touré

Tjikan du 10 Octobre 2017