Partager

La deuxième journée des éliminatoires de la Coupe du monde Russie 2018 a été catastrophique pour les Aigles. A domicile, ils avaient besoin d’une victoire contre le Gabon, petit poucet du groupe. Mais sans surprise, ils ont concédé un match nul (0-0).

sans-titre-3-2.jpg
La chance d’obtenir un ticket pour la Russie s’amenuise pour les Aigles. Après une première défaite lors de la journée inaugurale à Bouaké face aux Éléphants (3-1), les Aigles ont partagé le point avec les Panthères du Gabon. Ils ont simplement passé à coté. Pourtant lors de la première période, Modibo Maïga et ses coéquipiers avaient l’opportunité de gagner la rencontre. Mais, à cause des déchets techniques, l’équipe ne parviendra à concrétiser aucune occasion.

Sur une passe d’Adama Traoré, Moussa Doumbia, le jeune attaquant du FC Rostov, avait l’occasion d’ouvrir le score, mais il sera rapidement stopper dans sa course par le portier gabonais, Ovono Ebang Didier.

A la deuxième période, les Aigles ont été complètement absents du terrain. Le festival offensif a immédiatement pris fin avec les multiples changements effectués par les deux entraîneurs. « Dans les vestiaires, les joueurs ont promis de bien défendre et d’essayer de marquer un but. C’est la volonté qui nous à pousser à croire jusqu’au bout. Je remercie les joueurs. Ils ont été trop disciplinés tactiquement», analyse l’entraîneur gabonais, José Antonio Garrido Rocha.

Même constat effectué par Alain Giresse, coach des Aigles qui précise : « Nous sommes passés à coté. On a fait une belle 1ère période, mais c’est la reprise qui a été catastrophique. Nous allons nous remettre au travail pour aborder avec plus de serenité le reste du championnat ».

Djigui Diarra, implacable
Malgré la horde offensive gabonaise drivée par le capitaine, Pierre Emerick Aubameyang, Djigui Diarra n’a pas tremblé. Durant toute la rencontre, il a répondu présent. Hormis une sortie peu justifiée, qui a failli coûter chère à l’équipe, il a bien défendu la cage des Aigles. Le capitaine des Panthères à tout tenter, mais sans pouvoir tromper la vigilance du jeune portier du Stade malien de Bamako.
Avec ce match nul, les Aigles restent dernier du groupe avec 1 point contre 3 buts encaissés et 1 marqué. Ils suivent le Maroc et le Gabon qui totalisent chacun deux points. La Côte d’Ivoire, après un match nul obtenu au Maroc (0-0) lors de cette deuxième journée, s’installe seule à la tête du groupe C.

Sory I. Konaté

11 Novembre 2016
©AFRIBONE