Partager

Le Ghana va-t-il quitter le Mondial dès le premier tour ? La question mérite d’être posée après la nouvelle défaite concédée par les vice-champions d’Afrique face à l’Espagne, lundi lors de la deuxième journée, Groupe A (1-0).

Largement dominée 3-1 par la France lors de sa première sortie, la sélection ghanéenne concède ainsi son deuxième revers en autant de matches et les champions du monde 2009 devront désormais compter sur une hypothétique meilleure troisième place pour participer au deuxième tour. Lundi au coup de sifflet final du match contre la Rojita, tous les juniors ghanéens se sont effondrés sur la pelouse du stade Ali Sami d’Istambul, comme s’ils venaient de perdre une finale.

Frank Acheampong et ses coéquipiers étaient conscients des enjeux de cette rencontre et ils ont donné tout ce qu’ils avaient dans les tripes pour obtenir au moins le nul, mais en vain. Menée au score dès la 13è minute (but de Jesé à la réception d’un bon centre de Denis Suarez), la sélection ghanéenne a bien réagi et obtenu plusieurs occasions nettes de but.

Malheureusement, ni Seïdu Salifu (29è min, tête non cadrée alors que le gardien espagnol Daniel Sotres s’était déchiré) ni Frank Acheampong (55è et 70è min, tête non cadrée) n’ont réussi à mettre la balle au fond des filets. Les champions d’Europe espagnols U-19 ont tremblé jusqu’au bout, mais au finish ils ont pu préserver leur maigre avance, synonyme de qualification pour les huitièmes de finale. Auparavant, la France et les Etats-Unis s’étaient neutralisés 1-1 en première heure.

Au but de l’attaquant des Bleuets, Yaya Sanogo (48è min sur penalty) a répondu Daniel Cuevas intégré en deuxième période. Quelques minutes auparavant, les Américains avaient raté un penalty. Ainsi, après deux journées de compétition dans ce groupe, seule l’Espagne (6 points) est qualifiée pour les huitièmes de finale. Avec 4 unités au compteur, la France occupe la deuxième place et est l’équipe la mieux placée pour accéder au deuxième tour. Mais pour être sûre de valider leur ticket pour les huitièmes de finale, les juniors français devront obtenir au moins le nul contre la Rojita lors de la troisième journée.

Derrière les Français, on retrouve les Américains (1 point) qui sont condamnés à gagner contre le Ghana pour espérer terminer parmi les quatre meilleurs troisièmes et décrocher leur ticket pour le prochain tour. Même le Ghana (0 point) peut se qualifier, mais contrairement aux autres équipes du groupe, les Ghanéens n’ont pas leur destin en main et les vice-champions d’Afrique devront compter avec les résultats des autres poules, même en cas de succès contre les Américains.

Dur, dur pour les jeunes ghanéens qui étaient cités parmi les favoris avant le coup d’envoi de la compétition. Contrairement au Ghana, le Nigeria s’est bien racheté de sa défaite initiale (défaite 3-2 contre le Portugal) en explosant le Cuba 3-0 lors de la deuxième journée, Groupe B. Grâce à ce succès, les Nigérians se sont hissés à la troisième place du groupe avec 3 points, derrière le Portugal et la République de Corée qui se sont neutralisés (2-2). Ces deux pays comptent le même nombre de points (4), mais les lusophones disposent d’une meilleure différence de buts.

Bien que troisièmes du groupe, les juniors nigérians pourront cependant se contenter d’un nul lors de la dernière journée de la phase initiale, pour valider leur ticket pour les huitièmes de finale. Une mission largement à la portée des Flying Eagles (surnom de la sélection du Nigeria) même si la République de Corée est un adversaire redoutable avec lequel il faudra compter dans ce Mondial, Turquie 2013. Il faut dire que sur l’ensemble de leur prestation, les représentants africains n’ont pas brillé lors de leur première sortie. Car, excepté le Mali qui a obtenu le nul 1-1 face au Paraguay, toutes les autres sélections du continent ont mordu la poussière lors de la première journée.

Le champion d’Afrique en titre, l’Egypte s’est fait surprendre par le Chili (2-1), tandis que le vice-champion d’Afrique, le Ghana et le troisième, le Nigeria ont plié, respectivement devant la France (3-1) et le Portugal (3-2). Lundi, la sélection nigériane s’est rachetée en signant la première victoire africaine au Mondial face au Cuba étrillé 3-0 grâce notamment à un doublé d’Umaru Aminu (19è et 23è min) qui a ensuite raté un penalty et une réalisation d’Abdul Ajagun (67è min).

Hier, le Mali a effectué sa deuxième sortie face à la Grèce, tandis que l’Egypte s’explique aujourd’hui avec l’Irak. Un match que les champions d’Afrique en titre doivent impérativement gagner au risque de compromettre leurs chances de qualification pour le deuxième tour. Lors de leur première sortie, les Irakiens avaient obtenu le nul 2-2 contre l’Angleterre après avoir été menés deux fois au score. Les jeunes pharaons sont donc avertis…

Envoyé spécial

S. B. TOUNKARA

Essor du 26 Juin 2013