Partager

L’équipe nationale junior de football participant à la Coupe du monde de la catégorie a fait un nouveau match nul hier face à la Grèce. La qualification est toujours possible pour les Aiglons, mais ils se compliquent la tâche. Le match s’est joué au stade Kamil Ocak au compte de la 2è journée du groupe D. Les deux équipes ont fait le premier match nul vierge de la compétition.

Après le match nul (1-1) de la journée initiale contre le Paraguay, les Aiglons devaient gagner ce match pour faire un grand pas vers la qualification. Mais les protégés de Moussa Keïta dit « Dougoutigui » ne feront pas mieux qu’un partage de points contre la Grèce, déjà vainqueur 2-1 contre le Mexique. Dans cette rencontre, les deux équipes se sont crées peu d’occasions. Les Maliens ont fait une première période terne et marquée par beaucoup de déchets techniques. Leur adversaire du jour a largement dominé la partie initiale de la rencontre. Mais la seule occasion franche était à mettre à l’actif des nôtres. Lancé par Issiaka Samaké, Adama Niane se présente seul face au portier adverse mais l’attaquant des Aiglons voit sa tentative passer à côté du but (32è min).

Après une première période de « non match », le capitaine Boubacar Diarra et ses coéquipiers se réveilleront en faisant presque jeu égal avec les Grecs au début de la 2è période. Peu avant l’heure de jeu, les Aiglons seront surpris par une passe de Dimitrios Diamantakos. Heureusement pour les nôtres, son complice de l’attaque Andeas Bouchalakis tire sur la barre transversale (58è min). Dans cette rencontre, les Aiglons ont manqué de lucidité dans les derniers gestes mais aussi et surtout de la hargne de vaincre.

Ce résultat nul et vierge est plutôt à l’avantage des Grecs. Avec quatre points, ils partagent la première place de la poule avec le Paraguay qui a dominé plutôt dans la journée le Mexique (1-0). La chance des Aiglons reste intacte car en cas de victoire contre le Mexique (dernier du groupe avec zéro point) vendredi prochain, Boubacar Diarra et ses coéquipiers se qualifieront pour les huitièmes de finale de la compétition. Nous reviendrons sur le match d’hier dans notre prochaine édition avec notre envoyé spécial S. B. Tounkara.

L. M. DIABY

Essor du 26 Juin 2013