Partager

Les Blancs ont inscrit l’unique but de la victoire lors des prolongations

Le tableau des demi-finales de la coupe du Mali est complet. Après le Djoliba et le COB qui ont écarté respectivement les Onze Créateurs (2-0) et le Sigui (1-0), le Stade malien et le Nianan se sont également qualifiés en demi-finales en dominant respectivement le Réal (1-0) et l’ASB (1-0) aux quarts de finale, dimanche au stade Modibo Keïta.

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’y a pas eu des surprises dans ces quarts de finale. Les favoris se sont tous imposés. Le match le plus attendu s’est joué dimanche au stade Modibo Keïta. C’était aussi la seule rencontre équilibrée sur le papier car elle mettait aux prises le leader du championnat, le Stade malien et son dauphin, le Réal. Ce fut aussi la seule rencontre qui s’est jouée jusqu’aux prolongations. Logique ! Dans cette rencontre, Stadistes et Réalistes se sont neutralisés 0-0 dans le temps réglementaire.

C’est à la fin de la première partie des prolongations que la victoire choisira son camp. Un tir canon d’environ 25 mètres de Mamadou Coulibaly a libéré les Stadistes à la 105è minute de jeu. Sa frappe à écorner un bœuf heurta la barre transversale avant de retomber derrière la ligne des buts. L’arbitre de la partie Mahamadou Keïta n’hésitera pas à bon droit à valider le but pour les Blancs.

Dans ce choc Stade malien-Réal, les prolongations étaient prévisibles. Les deux équipes étaient défensivement bien en place. Elles ont fait un match rigoureux avec moins d’occasions de but. L’arbitre Mahamadou Keïta a distribué plus de 10 cartons jaunes et un rouge.

Dès le coup d’envoi de la rencontre, le Stade malien prend la direction des opérations, assiégeant le camp du Réal et se créant la première occasion de la partie. A la réception d’un centre de Mandala Konté, Lamine Diawara oblige le portier du Réal, Almamy Sogoba à sortir le grand jeu pour claquer le cuir en corner.

Etouffés et privés du ballon, les Scorpions ont du mal à sortir de leur camp. A défaut de servir proprement leurs attaquants, les Réalistes vont procéder par des longues balles en direction de Moussa Koné. Mais la défense stadiste est restée intraitable.

De son côté, le Stade malien monopolisait le ballon mais sans pouvoir trouver la faille dans la défense réaliste. Peu avant la demi-heure, le portier stadiste Soumaïla Diakité s’est sérieusement blessé suite à un télescopage avec l’ailier droit du Réal Abdoul Aziz Touré (28è).

Le portier international du Stade malien a même perdu connaissance à cause de la violence du choc. Le capitaine stadiste sortira sur la civière et cèdera sa place à son remplaçant Ibrahim Bosso Mounkoro. Soumaïla Diakité a même été conduit quelques minutes plus tard à l’hôpital par la protection civile. Il y a eu plus de peur que de mal car il est revenu sur le banc du Stade avant la fin du match. Il a assisté à la séance de décrassage de son équipe hier matin. Les supporters stadistes ont apprécié le geste de fair-play du capitaine Almamy Sogoba et ses coéquipiers qui ont souhaité prompt rétablissement au capitaine stadiste sur la civière.

La perte de leur capitaine n’a en rien entamé le moral des Stadistes. Ils ont continué à dominer le match, se créant une 2è occasion. Sur un service de Mamadou Coulibaly, Lamine Diawara a vu sa reprise repousser par le poteau. L’attaquant stadiste convoitait le ballon pour le pousser au fond des filets quand un défenseur du Réal l’a retenu par le pied. Mais l’arbitre central Mahamadou Keïta ne sifflera pas le penalty (45è +3 min). Avant la pause, le Réal créera sa première occasion du match. A la réception d’une longue balle, Moussa Koné pénètre dans la surface adverse avant d’être fauché par le portier stadiste, Ibrahim Bosso Mounkoro. Le referee Mahamadou Keïta ne sanctionnera pas non plus cette faute dans la zone de vérité (45è min +8 min).

En 2è période, le Stade malien a poursuivi sa domination du jeu, obligeant le Réal à s’arc-bouter devant ses buts. Mais à l’heure de jeu, les Scorpions ont tenté de sortir de leur camp en essayant de construire le jeu. Mais ils ne réussissaient pas à pénétrer dans le camp stadiste.

A 20 minutes de la fin, le poteau sauva le capitaine réaliste Almamy Sogoba et les siens. Servi par un partenaire dans le dos de la défense des Scorpions, Lamine Diawara, d’une reprise, bat Almamy Sogoba. Mais son tir est repoussé par le poteau (70è min). La réaction du Réal ne tarda pas. N’Tji Amadou Samaké, entré une minute plus tôt, pour sa première touche de balle, se présente seul face au portier stadiste, Ibrahim B. Mounkoro avant de perdre son duel, (82è min). C’était la dernière occasion du temps réglementaire.

Les prolongations départageront les deux équipes. Le but de l’ancien sociétaire du Stade malien de Sikasso à la 105è minute permettra aux Blancs d’enlever le gain de la partie. Pour manifester son but somptueux, l’attaquant stadiste soulève son maillot pour montrer un t-shirt aux supporters. Sachant bien que son attaquant avait déjà un carton jaune, le secrétaire général du club de Sotuba, Mamadou Diané rejoint les joueurs et ordonne à Mamadou Coulibaly de porter correctement son maillot. Mais le geste n’a pas échappé à l’arbitre Mahamadou Keïta qui donnera un 2è carton jaune à l’attaquant stadiste synonyme d’expulsion, (105è +1).

Affaibli aussi après les sorties successives de Moussa Koné (81è) et Ibourahima Sidibé (87è), le Réal cherchera à revenir au score mais sans succès. Le Stade malien prend ainsi sa revanche sur les Scorpions. On s’en souvient, le Réal avait dominé 2-0 l’équipe de Sotuba en demi-finale de l’édition 2010 dénommée coupe du Cinquantenaire.

En 2è heure, le Nianan a obtenu son billet pour les demi-finales en battant 1-0 l’ASB. L’équipe de la cité du Méguétan a ouvert le score avant la pause grâce à Ismaël Sylla suite à un penalty consécutif à une faute du portier de l’ASB, Boubacar Koné sur Madou Dembélé, (1-0, 43è min). En 2è période, l’ASB met la pression sur les Koulikorois qui résisteront jusqu’au bout. Score final : 1-0 pour le Nianan.

L. M. DIABY


Dimanche 23 juin au stade Modibo Keïta

Stade malien-Réal : 1-0

But de Mamadou Coulibaly (105è min).

Expulsion de Mamadou Coulibaly du Stade malien (105è min).

Arbitrage de Mahamadou Keïta assisté de Balla Diarra et Drissa Niaré.

Stade malien : Soumaïla Diakité (cap) (Ibrahim Bosso Mounkoro), Djibril Sacko, Oumar Koné, Moussa Coulibaly, Souleymane Konaté, Cheick MC. Doumbia, Mandala Konté, Moussa Diawara (Souleymane Dembélé) Ousmane Diabaté (Abdoulaye Sissoko), Lamine Diawara, Mamadou Coulibaly. Entraîneur : Pascal Janin.

Réal : Almamy Sogoba (cap), Seydou Diakité, Souleymane Coulibaly, Mohamed Camara, Jean Paul Ouldi, Adama Kamissoko, Brehima Coulibaly, Badra Ali Sylla, Abdoul Aziz Touré (Christophe Diallo), Ibourahima Sidibé (Ibrahim Kader Coulibaly), Moussa Koné (N’Tji Amadou Samaké). Entraîneur : Nouhoum Diané.

ASB-Nianan : 0-1

But de Ismaël Sylla (43è min, s.p.).

Arbitrage de Ousmane Sidibé assisté de Founeké Fofana et Djénébou Dembélé.

ASB : Boubacar Koné, Larabi Berthé, Djadjiri Konaré, Daouda Camara (cap), Drissa F. Keïta, Mamadou Bagayogo, Daouda Fané (Zoumana Soumaoro), Drissa Dembélé (Moussa Camara), Mamadou Kouyaté, Boubacar Sissoko, Mamadou Diallo. Entraîneur : Sébastien Yodé.

Nianan : Babiya Siby, Chaka Konaté, Mohamed Sissoko, Youssouf Sangaré (cap), Ibrahim Sacko, Ismaël Sylla, Yaya Samaké , Bakary Coulibaly (Mamadou Cissé), Sidy Yaya Traoré (Adu Serge Pacome), Hamidou Konaté (Ibrahim K. Sidibé), Madou Dembélé.

Entraineur : Youssoufa Diallo. LG/ Les deux équipes se retrouveront demain en championnat national au compte de la 24è journée en retard.

Essor du 26 Juin 2013