Partager

On connaîtra aujourd’hui le nom des deux finalistes de la Coupe du Mali de foot féminin à l’issue des demi-finales qui se disputent au stade Mamadou Konaté. La première demi-finale mettra aux prises Santoro UFC et l’AS Mandé, alors que la deuxième verra le Réal défier les Super Lionnes, détentrices du trophée.

Les Mandékas et les Lionnes aborderont les deux rencontres avec les faveurs du pronostic et devraient, sauf surprise, se retrouver en finale comme lors de la précédente édition qui avait tourné à l’avantage des joueuses d’Hamdallaye (3-1).

Fraîchement sacrées championnes du Mali, les Mandékas ne jurent que par le doublé et on imagine mal Santoro UFC réussir à barrer la route de la finale à la capitaine Fatoumata Diarra et ses coéquipières. «Notre ambition est de faire le doublé Coupe-Championnat et nous avons toutes les cartes pour atteindre cet objectif, dit sans détours Moustapha Laïco Traoré, l’entraîneur de l’AS Mandé. Mes joueuses sont super motivées. Je leur demande simplement de jouer leur football, respecter les consignes et tout ira bien».

Le technicien de Santoro UFC affiche également sa confiance et assure que son équipe n’a peur de personne. «J’ai confiance en mon équipe. Les joueuses sont ambitieuses et prêtes à en découdre avec l’AS Mandé. Nous avons raté le championnat et nous allons tout faire pour atteindre au moins la finale de la Coupe du Mali, annonce Mohamed Sangaré. Ce sera une grande première pour le club.

Cette demi-finale sera comme une finale pour nous et les joueuses m’ont promis la victoire. Je crois en elles». Les nouvelles championnes du Mali sont donc prévenues. En deuxième heure, le choc entre les Super Lionnes et le Réal promet une belle empoignade, avec un léger avantage pour les Lionnes qui disposent d’un effectif plus étoffé que celui des Réalistes.

En plus, les détentrices de Dame Coupe restent sur deux victoires contre le même adversaire lors du Carré d’as du championnat national (1-0 à l’aller, même score au retour). L’équipe d’Hamdallaye est blessée à l’orgueil après avoir raté le titre de champion, sans perdre un seul match. «Nous avons perdu le titre de championne face à l’AS Mandé. Nous n’avons plus que la Coupe du Mali pour sauver notre saison et nous allons tout mettre en œuvre pour remporter le trophée», promet l’entraîneur des Lionnes, Mafing Dembélé.

Mais avant de songer à la finale, l’équipe d’Hamdallaye devra d’abord franchir l’obstacle du Réal qui ne jure, lui aussi, que par le trophée de Dame Coupe, après son échec en championnat. «On n’a pas fait un bon championnat, l’équipe avait beaucoup de lacunes, raison pour laquelle on a terminé 4è du Carré d’as. On a parlé aux joueuses, elles sont déterminées à se racheter de l’échec en championnat. Notre objectif, c’est disputer au moins la finale de la Coupe du Mali», déclare Koman Diarra, le technicien du Réal. Et de renchérir : «Ce sera très difficile de jouer contre cette belle équipe des Super Lionnes, mais Inch Allah, le Réal sera présent cette année en finale de la Coupe du Mali».

Depuis le lancement de la compétition, il y a douze ans, seulement quatre équipes ont réussi à soulever le prestigieux trophée : l’Usfas (2011), l’AS Mandé (2012, 2014, 2015 et 2016) et les Super Lionnes (2021).

Aujourd’hui au stade Mamadou Konaté


16h : Santoro UFC-AS Mandé


18h : Super Lionnes-Réal

Source: L’Essor