Partager

Le coup d’envoi de la coupe d’excellence Boubacar Sidiki Sangaré (BSS) a été donné le samedi dernier sur le terrain Sofa de Lafiabougou. Elles sont 24 équipes en lice pour remporter le trophée de cette compétition. FC Mamy Camara et FC Super foot de Taliko ont discuté le premier match. Selon les organisateurs, cette première édition vise à consolider la réconciliation au Mali.


Elles sont au nombre de 24 équipes dans la commune 4 à mouiller le maillot pour un seul trophée symbolisé par 20 motos Jakarta. Le choix de de l’organisation de cette coupe n’est pas fait au hasard, il intervient au moment où le Mali a plus besoin de ses enfants pour bâtir le socle d’une réconciliation pérenne et résistante. En effet, cette coupe a été organisée dans le but de réconcilier les fils et filles du Mali notamment ceux de la commune 4. « L’organisation de cette coupe rentre dans le cadre du renforcement de la cohésion sociale au Mali. Qui dit la réconciliation, prend en compte la jeunesse. Raison pour laquelle nous avons pensé à cette couche sociale premièrement » a souligné Boubacar Sidiki SANGARE, Parrain de la coupe d’excellence BSS.


Vu la récompense de cette coupe, elle sera également un apport crucial pour la jeunesse, un véritable moment d’épanouissement et de construction. « Nous visons à aider les jeunes. Quand vous essayez de jeter un coup d’œil sur le trophée, il est composé de 20 motos Jakarta. En ce moment où la moto taxi est en plein expansion au Mali, les jeunes vainqueurs pourront monter une petite entreprise avec cette récompense » a clarifié Mohamed Lamine Sangara alias Momo de PARIS, Membre de l’organisation.


Pour Oumou Sangaré, la diva de Wassoulou venue assister à ce début de compétition, cette coupe sera un véritable tremplin dans la recherche de cette réconciliation tant recherchée par le Mali. « Tout le Mali recherche la paix en ce moment, ce genre d’initiative est à encourager sur toute l’étendue du territoire malien. Raison pour laquelle, j’ai tenue à être présente »  a affirmé la star de la musique malienne.


Cette première édition de la coupe d’excellence Boubacar Sidiki Sangaré, uniquement prévue pour la commune 4, prendra en compte à l’avenir les autres communes du district de Bamako. « Nous avons décidé de débuter avec la commune 4, notre commune. Les prochaines éditions, nous essayerons d’élargir cette compétition aux autres communes de Bamako » a conclu Momo de PARIS, Membre de l’organisation.


Enfin, Dominer n’est pas forcement gagner. Malgré les efforts de FC Mamy Camara, le score se termina par un macth nul soit un but partout.

Adama Sanogo

@Afribone