Partager

Si les Blancs font le plein lors des deux dernières journées contre Saint-George d’Ethiopie et le CS sfaxien de Tunisie, ils valideront leur ticket pour les demi-finales. Le keeper-capitaine, Soumaïla Diakité et ses coéquipiers ont donc leur destin en main.

Le keeper-capitaine Soumaïla Diakité et ses coéquipiers ne sont pas encore éliminés mais ne sont pas non plus qualifiés. En principe, c’est à l’issue de cette 5è et avant-dernière journée de la phase de poules que les joueurs de Sotuba seront fixés sur leur sort. Pour espérer se qualifier, les Blancs devront d’abord battre Saint-George d’Ethiopie, dimanche au stade Modibo Keïta et aller s’imposer en Tunisie lors de l’ultime journée de la phase initiale face au CS sfaxien. La victoire acquise dans la douleur lors de la quatrième journée en Tunisie ne permet pas pour l’heure au Stade malien d’échapper à son destin d’équipe condamnée cette saison à faire l’exploit pour prétendre à une qualification pour le dernier carré.

Cette fois, les choses sont claires pour l’entraîneur de Sotuba, Pascal Janin : seule la victoire empêchera les Blancs de replonger dans le doute après l’échec de la saison dernière. Loin des espoirs de voir le club du président Boukary Sidibé dit Kolon revenir enfin tutoyer sa place d’ogre africain de cette compétition, selon les voeux exprimés à l’entame de cette compétition par les inconditionnels du complexe sportif de Sotuba, le Stade malien émarge aujourd’hui à la deuxième place du classement du groupe A, (4 points en 4 matches joués, une victoire, 1 nul, 2 défaites, 2 buts marqués contre 4 encaissés). Les Blancs sont à 8 points du leader du groupe, le CS sfaxien qui est déjà qualifié et 1 point devant Saint George. Mais le représentant malien est à égalité de points avec l’Etoile du Sahel qui compte également 4 points. Mathématiquement, rien n’est encore perdu pour Lamine Diawara et ses partenaires.

Mais le problème est que ces derniers sont désormais dans l’obligation de gagner toutes les rencontres à venir à commencer bien sûr par celle de dimanche contre St George d’Ethiopie. Autrement dit, les joueurs de Sotuba doivent faire le plein lors des deux journées restantes. La rencontre de dimanche sera placée sous le signe du rachat pour les Stadistes, mais la partie ne sera pas facile pour le capitaine Soumaïla Diakité et ses coéquipiers face aux Ethiopiens qui ne sont pas encore hors course et qui vont jouer leur va-tout pour se relancer. Pour atteindre son objectif qui est d’empocher les trois points, le coach stadiste Pascal Janin doit songer à réorganiser sa défense qui semble toujours souffrir du départ de Moussa Djanko Coulibaly.

On s’en est encore aperçu lors des deux dernières rencontres de l’équipe, même si le suppléant de Moussa Diango Coulibaly, Aboubacar Koné a été admiratif de combativité et d’engagement. Les Blancs doivent aussi comprendre qu’après leur brillante victoire en Tunisie lors de la précédente journée, ils n’ont plus le droit de décevoir. La direction du club et l’encadrement doivent se donner les moyens de gommer toutes les petites imperfections dans les vestiaires et sur le terrain. Le plus tôt sera le mieux pour la famille stadiste car l’enjeu des deux derniers matches est capital pour l’équipe. En conséquence toute la famille stadiste doit être sur le pont, prête à se battre sans relâchement pendant les 180 minutes restantes.

D. COULIBALY

Classement FIFA : Le Mali perd encore des places

Les Aigles du Mali sont toujours la troisième sélection du continent mais le capitaine Seydou Keïta et ses coéquipiers ont perdu 7 places au classement mondial et occupent désormais le 32è rang. Toutefois, la sélection nationale devance toujours l’Algérie, le Nigeria, le Cap-Vert, le Burkina Faso, le Cameroun, la Tunisie et la Zambie. La première place du classement africain reste toujours occupée par la Côte d’Ivoire qui devance le Ghana. Les Eléphants sont 18è au classement mondial, tandis que les Black stars pointent au 23è rang. A l’instar du Mali, la France a également perdu quelques places et occupe désormais le 23è rang mondial. Avec un tel classement, les chances des Bleus d’être tête de série en barrages pour le Mondial s’amenuisent.

Contrairement à la France, la Belgique est en pleine ascension. Les Diables Rouges, 10è le mois dernier, occupent désormais la 6è position après leur victoire en Ecosse (2-0) vendredi dernier lors des qualifications pour la Coupe du monde 2014. Les Belges ont fait un bond extraordinaire de 54 places en deux ans et se permettent même de passer devant le rival et voisin néerlandais, relégué en 9è position.

Bonne opération également pour le Brésil qui retrouve le Top 10 après plusieurs mois de disette. Vainqueur de la coupe des Confédérations et invaincue depuis plusieurs mois, la Seleçao des Neymar, Fred, David Luiz et Thiago Silva occupe désormais le 8è rang mondial, derrière l’Uruguay et devant les Pays-Bas. La Croatie (10è) complète le Top 10. Rappelons que le classement mondial FIFA est toujours dominé par l’Espagne, championne du monde et championne d’Europe. A la deuxième place, on retrouve l’Argentine de Lionel Messi qui a détrôné l’Allemagne de Philipp Lahm.

D. C.
Essor du 13 Septembre 2013