Partager

Le Stade malien défiera la Jeunesse sportive de Kabylie (JSK), dimanche au compte de la rencontre retour des barrages d’accession à la phase de poules. Le match se jouera au stade du 1er Novembre 1954, à Tizi-Ouzou. Au match aller disputé au stade du 26 Mars, les Blancs s’étaient imposés 2-1 et un nul suffira à l’attaquant Mamadou Coulibaly et à ses coéquipiers pour décrocher le précieux sésame. 

Le représentant malien peut même perdre et se qualifier, mais à condition de marquer au moins deux buts et ne pas en encaisser plus de trois au stade du 1er Novembre. C’est dire que les protégés du technicien ivoirien Rigo Gervais aborderont ce deuxième acte avec un avantage important et sont bien placés pour se qualifier pour la phase de poules de la compétition. Mais attention, avec le but marqué à l’extérieur par les Algériens, les choses pourraient ne pas être aussi simples et les pensionnaires de Sotuba auront tort de dormir sur le résultat obtenu à domicile.

Le technicien Rigo Gervais prévient ses joueurs. «Nous nous attendons à une manche retour difficile, c’est pourquoi je demande à mes joueurs de rester sereins et déterminés durant toute la rencontre. Le point fort de cette équipe de la JSK est la contre-attaque et les balles arrêtées. Nous allons faire attention à cela pour ne pas encaisser de but», déclare l’Ivoirien. «Notre objectif reste le même, c’est la qualification pour la phase de poules et cela passe par une victoire ou un match nul en Algérie», ajoute Rigo Gervais. «La CAF vient d’autoriser un pourcentage de supporters au stade, je sais que les supporters de la JS Kabylie sortiront en grande nombre pour soutenir leur équipe. Je demande aux Maliens vivant en Algérie de venir au stade pour donner la réplique aux supporters locaux. 

Nous demandons également à tous les Maliens de faire des bénédictions pour ces jeunes qui veulent imiter leurs aînés qui ont été sacrés en 2009». Le capitaine des Blancs de Sotuba, Djigui Diarra appuie les propos de son entraîneur. «Nous savons que la rencontre sera très difficile, les joueurs algériens nous l’ont fait savoir après la fin du match aller. Ils ont dit qu’ils feront tout pour gagner chez eux et se qualifier. On verra bien, ce qui est sûr, le Stade malien jouera librement son football sans peur et sans pression», promet le gardien stadiste.

Auteur du but de la victoire au match aller, Mamadou Coulibaly insiste, lui sur l’enjeu de la rencontre. «Nous comptons faire un grand match en Kabylie, nous sommes conscients de l’enjeu de cette rencontre. La qualification à la phase de poules passe par une victoire ou un nul en Algérie, je suis optimiste et nous allons tout faire pour offrir la qualification aux Maliens», déclare l’international malien. Du côté de la JSK, il y a également un seul mot d’ordre, la qualification pour le Top 16. Ainsi, après la manche aller, l’entraîneur Denis Lavagne avait confié : «On aurait préféré sortir de ce match avec un résultat positif, mais je pense que même à 2-1, on conserve toutes nos chances pour la qualification à la phase de poules. 

On doit faire en sorte de se qualifier au match retour, il nous faudra marquer un but et ne pas en encaisser pour pouvoir passer. Nous croyons en cette qualification et nous avons le pouvoir de renverser la vapeur à domicile. Mes joueurs y croient et tous les ingrédients sont en place pour faire une bonne sauce». Tous les ingrédients semblent donc réunis pour qu’on assiste à une belle empoignade entre Stadistes et Algériens, dimanche au stade du 1er Novembre de Tizi-Ouzou. Et peut-être qu’à la fin, la victoire sera nôtre. 


Djènèba BAGAYOKO

Dimanche 21 février au stade du 1er novembre 1954
16h : JS Kabylie-Stade malien

Source: L’Essor