Partager

Les Rouges à 90 minutes des 8es de finale

En s’imposant (2-0) face au Satellite de la Guinée-Conakry, en match des 16es de finale aller de la Coupe de la Confédération africaine de football (Caf), disputé dimanche dernier au stade Modibo Kéita, le Djoliba, sauf catastrophe est quasiment qualifié pour les 8es de finale.

Le Djoliba, dès l’entame de la rencontre, est le premier à inquiéter le Satellite. A la 5e, Lamine Diawara tente un tir de loin, mais sa tentative est repoussée par le gardien guinéen. Ensuite ce fut le tour de Yahaya Coulibaly qui exploite un centre venu de la droite. La main du défenseur guinéen coupe la trajectoire de la balle. Pour autant l’arbitre ne siffle pas le penalty.

A la 17e un tir de Lassana Fané, consécutif à un corner, est renvoyé par la transversale. C’est la véritable occasion de but du 1er quart d’heure. Cependant, à la 24e, les Rouges, beaucoup plus entreprenants, ouvrent la marque. Souleymane Dembélé décide autrement en battant sur coup franc Saliou Diallo, le portier de Satellite.

A la reprise, les poulains de l’entraîneur belge du Satellite, Paul Putt, reviennent à la charge. Mais laissent des signes de flottement en attaque. Brehima Traoré rate une nette occasion à la 53e.

A la 55e, c’est au tour de Seydou Bangoura de bénéficier d’une balle de but, mais l’attaquant guinéen cadre mal sa bicyclette.

Le Satellite jette ses dernières forces, mais ne parvient pas à égaliser. Pis, l’équipe du belge Putt concède un second but. A la réception d’une passe de Brehima Traoré à la 62e, Seydoufing bat d’une talonnade le portier du Satellite.

A 2-0, l’entraîneur du Satellite comprend le danger. Il opère des changements surtout avec l’expulsion d’un de ses joueurs.

Les Rouges commencent leur aventure africaine de la plus belle manière, peut-on écrire. Il appartient à l’équipe guinéenne de remonter les deux buts de retard avant d’envisager une qualification pour le prochain tour dans deux semaines sur ses propres installations. Le Djoliba l’entendra-t-il de cette oreille ? La réponse dans deux semaines.

Ils ont dit


Alhassane Koivogui (capitaine du Satellite)
:

« Je m’explique difficilement cette défaite. Tout ce que je peux dire, c’est que les arbitres ont démissionné. Je n’ai jamais vu un arbitre aussi médiocre. C’est décevant ».

Paul Putt (entraîneur du Satellite) :

« Nous étions loin de notre football, avec des balles balancées, ce qui était à l’avantage de l’adversaire. Le retour sera difficile puisque nous avons affaire à une grande équipe. Et la meilleure équipe a gagné ».

Bréhima Traoré (attaquant du Djoliba) :

« Je suis satisfait de ce score, même s’il n’est pas suffisant, mais je pense qu’il nous rassure pour le match retour. L’adversaire a bien joué et a même pris confiance à un moment de la partie. Maintenant, nous pensons au match retour. Ce sera difficile, mais pour nous l’essentiel, c’est de marquer au moins un but ».

Alou Badra Diallo (entraîneur du Djoliba) :

« C’est devenu plus facile après qu’on a marqué deux buts. Nous avons respecté le sens technique, le sens tactique et celui du jeu. L’essentiel c’était de marquer sans encaisser. L’équipe traverse un moment difficile, mais la solidarité a été notre force. Avec les gosses, je m’attends toujours à tout. Pour le match retour, ce sera difficile mais nous connaissons le football guinéen, et par conséquent on va se préparer convenablement ».

Boubacar Diakité Sarr

25 Mars 2008.