Partager

Dans le cadre des matches retour des huitièmes de finales de la Coupe des confédérations Africaines (CAF), le Djoliba AC de Bamako a battu son homologue du Gabon (Mangasport) au stade de Mouanda le samedi dernier par le score de 2 buts à 1. Le moins que l’on puisse, c’est que cette victoire leur donne le ticket pour les quarts de finale de ladite compétition.

Lors de cet avant-dernier tour (huitième de finale) de la CAF, les deux équipes, pour rentrer dans les quarts de finales, avaient des obligations de résultat.

Du côté de Mangasport du Gabon, il s’agissait de battre obligatoirement le Djoliba AC de Bamako par le score de deux à zéro, sans prendre aucun but. Toute chose qui allait les obliger d’arracher leur qualification autrement.

Du côté des joueurs de Hérémakono, il fallait tout simplement préserver l’acquis du match aller qui s’est joué au Stade Modibo Keïta (3-1) pour passer. L’on dira qu’au terme des 90 minutes, le Djoliba ne s’est pas contenté de préserver cet acquis, mais de montrer sa suprématie sur les Gabonais. Revenons sur le film du match.

En première mi-temps, les choses ont été extrêmement compliquées pour les poulains de Badra Alou Diallo (entraîneur du Djoliba). Du coup d’envoi de la rencontre, jusqu’à la 45è mn de jeu, les joueurs du Mangasport ont totalement imposé leur domination sur les nôtres.

Le nombre des corners obtenus par eux (Gabonais), les occasions ratées, grâce à la présence de la défense et de Cheick Oumar Bathily ainsi que l’expulsion de Guimbaoulin Tounkara à la 38è minute de jeu suite à l’obtention de deux cartons jaunes, sont les exemples frappants de leur domination.

Mais force est de souligner que les joueurs du Mangasport, malgré leur maîtrise de jeu, leur rapidité et leur technicité ne sont pas arrivés à mettre le ballon au fond des filets de Cheick Oumar Bathily. Cependant, Bathily et ses coéquipiers vont se montrer plus tranchants devant les buts malgré qu’ils sont dominés.

Ainsi contre toute attente, ils vont ouvrir le score par leur renard de surface (Bréhima Blen Traoré) suite à un contre déclenché du côté gauche par Yahia (45è minute). Soit sept minutes seulement après la sortie de leur ailier droit en rouge (Guimbaoulin Tounkara).

Un but qui vient à un moment où les Gabonais prenaient de plus en plus l’ascendance sur les Djolibistes. Mais, il (but) complique les calculs de Mangasport. Il fallait qu’ils marquent quatre buts en deuxième mi-temps sans avoir encaissé encore.

Ainsi, à la reprise, comme à la première mi-temps, Amadou Diallo dit « Docteur » (professionnel malien de Mangasport) et ses coéquipiers prendront l’initiative de jeu. Mais, ils ne parviennent pas à percer la défense des joueurs du Djoliba.

C’est à la 20è minute, suite à un corner repoussé par la poitrine d’un joueur du Djoliba que l’arbitre Ghanéen Joseph va donner un penalty à l’équipe gabonaise. Un penalty qu’a fait sortir Cheick Oumar Bathily.

Une minute plus tard, les joueurs du Mangasport vont prendre un autre coup dur. Sur une combinaison faite entre Lamine Diawara et Bréhima Blen Traoré, Lassana Fané va amoindrir l’espoir des Gabonais en marquant le second but du Djoliba. Pour sauver l’honneur, les Amadou Dosso, Docteur, vont réduire le score à la 35è minute (soit 85è mn) à la suite d’un corner.

L’on soulignera que cette victoire des joueurs de Hérémakono confirme leur suprématie sur cette équipe gabonaise battue par 3 à 1 à l’aller ici.

Les Djolibistes atteignent donc les quarts de finale de la CAF. Ils remontent ainsi le moral de leurs supporters car ils n’ont pas dépassé le premier tour d’une compétition africaine depuis 2001.

Hadama B Fofana

12 Mai 2008