Partager


Dans le cercle de Yélimané, le transport à trois communément appelé “support à trois” devient finalement un fléau. Bon nombre de jeunes ruraux se font fracturer les membres, d’autres meurent suite aux accidents.

Les jeunes de Yélimané cultivent l’insécurité routière de par leur comportement, selon des habitants de ladite localité. En effet, aucune semaine ne passe sans qu’il ne se produise un accident grave avec à la clé des blessures graves ou même un décès.

Ce fut le cas d’un jeune du nom de Oumar Baradji qui a perdu la vie suite à un accident entre Djongaga et Yélimané il y a quelques jours. Les trois jeunes à moto sont tombés en pleine brousse après avoir buté des arbustes. Les deux autres demeurent hospitalisés à Yélimané. Les forces de l’ordre ont maintes fois interpellé les jeunes pour les sanctionner afin qu’ils mettent fin à cette pratique dangereuse, mais en vain !

Car, ce qu’on ignore, ces jeunes sont soutenus et encouragés par des gens qui défient souvent les forces de l’ordre. En attendant de trouver une solution, beaucoup de jeunes de Yélimané en feront les frais, car la plupart des routes entre les communes sont délabrées.

Mamoutou DIALLO

13 Mars 2009