Partager

Après la victoire explosive des Aigles du Mali, le public sportif malien, particulièrement bamakois a encore fait acte de débordement. La joie n’a pu être contenue dans certains coeurs. Chaque fois que l’équipe des Aigles seniors du Mali joue au Stade du 26 Mars, c’est l’inquiétude qui plane. Car, les supporters ne savent pas le plus souvent contenir ni leur colère ni leur joie.

Les évènements du 27 mars 2005 à Bamako font date historique, tant les dégâts matériels ont été importants.

Aussi, dans la nuit du dimanche 17 Juin, de jeunes gens, émerveillés par la victoire des Aigles (6 à 0) ont investi les rues de Bamako.

Sur les principales artères, aux différents carrefours, c’était la débandade. Déchainées, les foules ont brisé des para-brise, renversé des motocyclistes.

De même, il y a eu beaucoup d’accidents. C’est ainsi qu’aux environs de 23 heures, l’Hôpital Gabriel Touré était débordé de blessés graves et légers. Certains ont été directement conduits à la morgue.

Cette situation exige que l’on sensibilise et éduque le public sportif malien afin que les gens puissent contenir leur passion et que cessent les actes du genre assimilables à ceux des vandales.

La presse sportive y a un grand rôle à jouer. La simple manifestation de joie ne doit pas tourner au drame.

Sachons raison garder!

M.T

19 juin 2007.