Partager

De plus en plus les malades et accompagnateurs se plaignent du retard des agents des structures sanitaires. Généralement, les malades sont en rang au niveau des structures sanitaires, mais le travail commence à partir de 9 heures.

Par exemple, pour le cas de la vaccination, les femmes se rendent très tôt dans les centres de santé et ceux qui sont chargés de la vaccination arrivent très souvent à leur poste après 8 heures.

En plus, au niveau de certaines structures sanitaires, des médecins arrivent en retard, ce qui fait qu’ils n’arrivent pas à consulter le nombre de patients confiés à eux.

Ainsi, ces patients sont obligés de revenir le lendemain.

Alors, le ministère de la Santé est interpellé à trouver une solution pour mettre au moins un terme au retard des agents des structures sanitaires.

Dado CAMARA

14 février 2008.