Partager

A Sénou, quartier périphérique de la Commune VI du District de Bamako, les bandits dictent leur loi aux paisibles populations dès le couché du soleil.

En effet, selon certains habitants, à partir de 20 heures, la plupart des coins de Sénou deviennent impratiquables à moto, à cause des actes d’agressions des bandits.

Selon les mêmes habitants, en dehors des attaques dans les rues, les concessions ne sont pas épargnées, même à des heures moins avancées de la nuit.

L’électrification de Sénou s’impose donc comme la solution car, tout le monde s’accorde à dire que la lumière est une arme contre les bandits des zones péri urbaines.

Mamoutou DIALLO

06 mars 2009