Partager

Certains établissements privés suspendent les cours dans le seul but de réduire les heures des enseignants.

Au Mali, les écoles privées poussent comme des champignons surtout dans la capitale où les infrastructures publiques sont restreintes. Ces promoteurs véreux qui sont animés de l’instinct de bouffer les sous de leur école, chaque fois qu’ils ont l’occasion, suspendent les cours.

C’est ainsi que dans certains établissements on cesse de travailler pour les soirées dansantes des élèves, la suspension des cours atteint souvent une semaine.

Les responsables de ces établissements ne savent-ils pas que les enseignants vivent de leurs heures ? Les autorités de l’école sont donc interpellées afin d’exercer plus de contrôle sur les écoles privées.

Mamoutou DIALLO

07 Avril 2009