Partager

Tout au long de cette route principale qui traverse le quartier, on compte environ quatre bornes fontaines qui sont toutes situées à moins de deux mètres du goudron. Pratiquement, les utilisateurs de ces bornes fontaines occupent une partie de la route avec des charrettes et pousse-pousse.

Toute chose constitue une insécurité routière lorsqu’on sait que cette route est fréquentée par les véhicules de transport marchandise gros porteurs et de passagers (cars, camions-rémarques, camions-citernes). A cela s’ajoute des mini-bus qui vont dans les localités environnantes du District de Bamako.

Et pour éviter le pire, il faut une prise de conscience des conducteurs, la prudence des utilisateurs de ces bornes fontaines. En plus, pourquoi ne pas faire reculer ces bornes fontaines loin de la route?

Dado CAMARA

14 Janvier 2009