Partager

Ces derniers temps, les vendeurs ambulants broient du noir. Ils sont pourchassés par des flics qui envahissent la circulation tous les jours. Au centre-ville de Bamako, les commerçants ambulants sont ainsi en train de passer un mauvais moment.

Souvent, on ne leur dit rien. Mais il y a des moments où les policiers les pourchassent, les rattrapent et les dépouillent de leurs marchandises. Nous avons assisté hier des échauffourées entre des vendeurs ambulants et des policiers non loin de la Direction Générale d’EDM-SA.

Les jeunes vendaient beaucoup de produits dont des CD, des jouets, des briquets. Et au niveau de beaucoup d’autres points, les vendeurs ambulants sont fréquemment violentés et dépouillés de leurs marchandises par des policiers.

Va-t-on continuer à sévir contre les vendeurs ambulants? Peut être qu’il vaut mieux chercher à les organiser pour leur propre intérêt et celui des autorités, notamment les structures dont ils relèvent.


Dado CAMARA

04 Aout 2008