Partager

Au centre de référence de Sogoniko, un nouveau-né a été enlevé par une femme inconnue aussitôt après l’accouchement de sa mère par césarienne. C’était le lundi 17 août. Qui a-t-il pu commettre un tel acte ?

Dans la vie de tous les jours, on apprend des nouvelles qui surprennent. Et pourtant, elles sont réelles. C’est le cas de cette femme qui a souffert de sa grossesse pendant 9 mois. Arrivé à terme, elle s’est dirigée le lundi dernier au centre de référence de la Commune VI pour accoucher.

Pendant de longues heures, elle n’a pu accoucher par la voie normale, alors le médecin obstétricien a jugé nécessaire de procéder à l’opération pour sauver la vie de la parturiente et celle de sa progéniture. L’opération fut menée avec succès par le corps médical.

Ensuite, le médecin sortit avec le bébé et s’est dirigé vers la porte. Là, il a demandé les parents de la dame. Une femme très joyeuse se leva pour se présenter. Le nouveau-né, de surcroît un garçon, lui fut remis par le médecin qui est ensuite retourné dans la salle pour s’occuper de la mère.

Elle avait disparu avant qu’on eût su qu’elle n’accompagnait pas la femme. Les recherches sont en cours pour la retrouver. Qui peut être cette dernière ? A quelles fins a-t-elle emporté l’enfant d’autrui? La vigilance s’impose désormais dans les centres de santé.

Mamadi TOUNKARA

19 septembre 2007.